Ce réseau récupère 100% de la chaleur résiduelle

Eeklo a lancé dès 2012 une étude de faisabilité économique et technique portant sur un réseau de chaleur. Ce réseau exploite désormais la totalité de la chaleur résiduelle émise par IVM, une centrale électrique basée sur la combustion de déchets. Soit l’équivalent de 10 millions de m³ de gaz naturel.

La commune a également été pionnière en matière d’énergie éolienne en Flandre. Son approche coopérative, instaurant une participation directe de la population, est considérée comme un exemple de justice sociale dans la transition énergétique.

Aujourd’hui, Eeklo franchit, avec la construction d’un réseau de chaleur alimenté à l’énergie renouvelable, une nouvelle étape dans un avenir durable, apte à résister au changement climatique. Le projet remplit aussi une fonction d’exemple: il doit permettre, sur un plan tant juridique qu’administratif, l’aménagement (sous conditions) de réseaux de chaleur en Flandre, et en particulier d’offrir aux citoyens la possibilité de participer financièrement au projet.