Centre Louis Hillier, une référence dans le domaine de l’alcoolodépendance

Près de 5% de la population belge souffre d’une dépendance à l’alcool, et environ 10% présente un trouble d’utilisation de l’alcool, avec un lourd impact sur le plan médical et social. L’utilisation problématique d’alcool coûte près de 6 milliards d’euros à la société chaque année. Il s’agit en outre du principal facteur de risque de décès chez les hommes de 15 à 59 ans. Plus de 30 maladies somatiques graves sont directement liées à une consommation excessive d’alcool. Pourtant, paradoxalement, seules 10 à 15% des personnes souffrant d’un trouble d’utilisation de l’alcool sont suivies.

À Liège, le Centre Louis Hillier est l’une des trois unités du pôle Alcoologie d’ISoSL, l’Intercommunale de soins spécialisé de Liège. Il constitue une référence pour la diffusion d’informations mais aussi pour la formation des professionnels dans le domaine de l’alcoolodépendance. Quelque 34 lits y autorisent des hospitalisations brèves. Les patients bénéficient d’une prise en charge ciblée et individuelle, car chaque sevrage est différent. La mise en place, au sein d’une institution de soins, d’une politique spécifique et coordonnée de lutte contre les problèmes d’alcool est une première en région liégeoise.

Par ailleurs, une polyclinique qui regroupe psychiatres, médecins généralistes, alcoologues et psychologues peut prendre en charge les personnes souffrant d’un trouble d’utilisation de l’alcool mais qui ne nécessitent pas une hospitalisation. Le pôle Alcoologie bénéficie de la compétence d’équipes médicales et paramédicales formées à cette problématique particulière, et s’appuie sur un regroupement unique de moyens hospitaliers et ambulatoires.