Smart Award Nominee

Comblain-au-Pont produit et consomme sa propre énergie

Pour rendre le bâtiment de l'administration communale autonome en énergie électrique, la commune de Comblain-au-Pont a aussi investi dans l'installation d'une turbine hydroélectrique.

Les coûts de l’énergie ne cessent d’augmenter. A Comblain-au-Pont, le bâtiment de l’administration communale est tout à fait autonome en matière d’énergie électrique verte. «Nous nous sommes lancé un défi: faire de notre maison communale un bâtiment smart en termes d’autoproduction d’énergie électrique et de gestion énergétique», explique Georges Vangossum, échevin des Finances, de l’Énergie et de l’Environnement.

Tout commence en 2010. Comblain est reprise dans le plan ’10 Communes photovoltaïques pilotes en Région wallonne’. Comblain a pu  bénéficier du placement de 7,7kW de panneaux photovoltaïques sur le toit de la maison communale (+/- 68.000 euros subsidiés par la Région wallonne à 80%). En plus d’être quasi autonome, l’Administration vient de s’équiper d’un système d’éclairage LED (+/- 3.500 euros). Cette installation viendra encore réduire la consommation électrique.

En cas de bilan satisfaisant, d’autres communes pourraient franchir le pas
Georges Vangossum, échevin des Finances, de l'Énergie et de l'Environnement

Maintenant, 5 ans plus tard, l’installation d’une turbine hydroélectrique permet de produire le restant de l’électricité verte grâce à la restauration du moulin tout proche. «Après une année de test, les résultats sont sans appel: la combinaison des productions d’énergie verte de l’administration lui permet d’être autosuffisante.»

Détecter les fuites d’eau

Quatre disjoncteurs d’eau permettant la détection de tous types de fuites dans le réseau ont été installés. «Nous sommes la commune pilote en Belgique», confie l’échevin. «Nous avons subis sur 5 ans, quatre fuites d’eau pour un volume de 10.000m3. Ce qui représente un montant qui de quelque 50.000 euros. Pour l’achat de sondes, un budget de 10.000 euros est prévu.» Les premières sondes ont été installées à la fin du mois d’août 2016 sur le réseau. Directement, des microfuites sur des sanitaires ont été détectées et réparées. Ces premiers résultats sont prometteurs. En cas de bilan satisfaisant, d’autres communes pourraient franchir le pas.

Un exemple pour la collectivité

Comblain-au-Pont est sur la bonne voie pour devenir une commune smart. «Nous avons installé des écrans de contrôle au service ‘Population et état civil’ de notre administration, afin que chacun puisse consulter les informations recueillies en temps réel», ajoute Georges Vangossum. «Il est très important de sensibiliser les citoyens au développement durable et à la préservation de l’environnement.»

 

La commune souhaite incarner un exemple et une source d’inspiration pour les particuliers et les collectivités. «Depuis la pose des panneaux photovoltaïques, les habitants sont intrigués. On constate un réel engouement de leur part. Nous voulons être une vitrine opérationnelle et offrir notre retour sur expérience à un maximum de citoyens et d’organismes!»

La Maison des découvertes

Parallèlement aux projets réalisés à la maison communale, la Maison des découvertes, située dans un bâtiment voisin, a pu bénéficier d’une rénovation écologique et durable. «L’édifice où est installée l’asbl ‘Les Découvertes de Comblain’ a été en partie isolé avec du béton de chanvre wallon. Un matériau naturel obtenu par le mélange d’eau, de chaux et de granulats de chanvre qui présentent, entre autres, d’excellentes propriétés d’isolation thermique et phonique et régule l’humidité ambiante», précise l’échevin de l’Énergie. Communiquer au plus grand nombre les progrès réalisés en matière d’autogestion énergétique est l’un des objectifs de la Maison des découvertes, notamment lors de visites de terrain organisées par l’asbl.