Smart Award Winner

De petits contes de fées interactifs pour les enfants hospitalisés

Avec Story Table, la haute école artistique Sint Lucas d’Anvers entend combattre le stress, l’ennui et la solitude chez les enfants hospitalisés à l’aide d’applications intelligentes et de projections interactives.

L’objectif premier du projet de recherche Story Table, qui court de 2016 à 2020, est d’améliorer la qualité de vie des enfants qui séjournent à l’hôpital. «Pour des mineurs, l’hospitalisation est souvent une expérience très éprouvante, surtout si c’est pour une longue durée», observe Tom De Smedt, qui participe à la coordination du projet. «Avec notre initiative, nous souhaitons apporter une expérience positive aux enfants dans les hôpitaux. Vous pouvez comparer cela à une excursion scolaire: il y a du jeu, de la détente, et l’on peut également y apprendre quelque chose.»

Pour atteindre cet objectif, plusieurs outils numériques ont été développés. «Nos solutions sont autonomes. Ce n’est pas négligeable pour un personnel hospitalier souvent débordé par les tâches liées aux soins.»

Mouvement et intelligence artificielle

Des prototypes pour les projections interactives sont actuellement testés dans la salle d’attente de l’hôpital pour enfants du Gasthuisberg à Louvain, de l’hôpital universitaire et du ZNA à Anvers. «Un aquarium coloré rempli de poissons prend vie sur un mur», illustre Tom De Smedt. «Les animaux réagissent aux mouvements des enfants qui se dirigent spontanément vers lui. Ceux-ci ne s’ennuient pas pendant l’admission et sont moins stressés lorsqu’ils attendent un traitement.»

Nos solutions sont totalement autonomes. Ce n’est pas négligeable: le personnel hospitalier est déjà débordé par les tâches liées aux soins
Tom De Smedt, chercheur scientifique à Sint Lucas

D’autres solutions sont destinées aux enfants qui éprouvent des difficultés à sortir de leur lit d’hôpital ou qui n’y parviennent tout simplement pas. «Des contes de fées prennent vie sur des tablettes surplombant le lit. Le conte de l’ours affamé dans le bois, par exemple: les enfants l’aident à trouver de la nourriture et peuvent lui préparer un gâteau. Cela les distrait et stimule leur créativité. Ces contes évoluent sans cesse via une technologie informatique apparentée à l’intelligence artificielle. Le système retient les aventures qu’ont vécues les enfants dans le bois et génère d’autres aventures et activités ludiques la fois suivante.»

Accessible, y compris en termes d’investissement

L’installation des solutions Story Table n’exige qu’un investissement minimal. «Aux États-Unis et en Grande-Bretagne, les chambres des hôpitaux pour enfants sont parfois aménagées comme de petits palaces, tandis que des locaux communs sont transformés en bateau pirate ou en jardin intérieur. Des interventions très coûteuses… Avec notre système, un projecteur, une caméra détecteur de mouvement –comme le Kinect de Microsoft– et une tablette suffisent. Le coût est nettement inférieur à celui de travaux de rénovation.»

Les premières expériences d’utilisation sont en tout cas positives. «Les médecins et les membres du personnel soignant qui ont pris connaissance de notre configuration expérimentale ne cachent pas leur enthousiasme», se réjouit Tom De Smedt. «Pour perfectionner Story Table, nous sommes en train d’analyser les réactions des enfants participants. Le contenu et la forme de nos histoires sont d’ailleurs basés sur la littérature médicale et les données que nous avons collectées lors d’entretiens avec des patients et des enfants.»