Igretec

Des moutons autour des stations d’épuration

Oubliés les herbicides et autres tondeuses… Depuis septembre, des moutons paissent en toute tranquillité à la station d’épuration de Viesville (Pont-à-Celles). Depuis, d’autres de leurs congénères les imitent sur 9 autres sites d’épuration et de pompage de la région, dans le cadre d’un projet d’éco-pâturage lancé par l’intercommunale IGRETEC.

L’éco-pâturage, ou pâturage extensif, est un mode de gestion alternatif des espaces enherbés, qui consiste à y faire paître des animaux herbivores tout en prenant des mesures pour respecter l’environnement et favoriser la biodiversité. Une initiative qui s’inscrit dans une démarche écologique et sociale.

Ecologique d’abord puisqu’on diminue l’impact sur l’environnement de la gestion des abords des stations d’épuration. Ensuite, la biodiversité est maintenue et le développement et la diversification de la faune et la flore sont favorisés. Enfin, les coûts liés à l’entretien des abords diminuent puisque le pâturage extensif limite ou stoppe naturellement le développement de certaines plantes invasives.

L’intérêt est aussi social puisque les animaux sont appréciés par les citoyens et que d’autre part en les informant la démarche écologique de l’éco-pâturage, ils se sentent davantage sensibilisés à la question du respect de l’environnement.

Le cheptel, composé de races de type Skudde et Ouessant, très résistantes et qui peuvent rester dehors tout au long de l’année, est géré par Ecopâture, une entreprise de Farciennes spécialisée dans l’éco-pâturage.

Découvrez les laureats