La technologie intelligente pour le plaisir, le confort et la sécurité des vélos électriques

my.bike

La technologie intelligente pour le plaisir, le confort et la sécurité des vélos électriques

Pour nos déplacements quotidiens, le vélo électrique est un moyen de transport pratique, rapide et durable. En particulier pour le «first and last mile» entre deux endroits. My.bike, la technologie développée au Limbourg par e-Motionlabs, lui donne un coup de pouce supplémentaire.

«Le système combine une application pour smartphone à un petit module intelligent que nous intégrons de manière invisible au vélo», détaille Cédric Langer, CEO d’e-Motionlabs. «Il capte en permanence des informations vitales sur le moteur électrique et la batterie. Et collecte en temps réel des données d’utilisateur, comme la distance parcourue.»

L’application permet à l’utilisateur de désactiver et de localiser son vélo
Cédric Langer, CEO d’e-Motionlabs

Données dans le cloud

Le module envoie automatiquement toutes ces données vers une plateforme cloud. L’utilisateur y a accès via l’application my.bike. Il a ainsi une meilleure idée de l’état de la batterie. En effet, nous avons trop tendance à changer de batterie en nous basant sur leur capacité supposée, car nous en sous-estimons fréquemment la valeur résiduelle.

«My.bike vous donne une idée actualisée et objective de la capacité et de la valeur résiduelle de la batterie», assure Cédric Langer. «Cette information favorise sa réutilisation et accroît considérablement sa durée de vie. En outre, l’application my.bike vous informe immédiatement de tout problème et vous offre d’envoyer un rapport de diagnostic aux fabricants du vélo. Cela accroît nettement l’efficacité de l’entretien.»

My.bike a totalement sa place dans une smart city
Cédric Langer, CEO d’e-Motionlabs

Plus de sécurité

La technologie brevetée traduit les données saisies en temps réel en avantages concrets pour le cycliste, comme une sécurité accrue. L’application my.bike joue également les clés numériques afin que les utilisateurs enregistrés puissent activer leur vélo. Lorsqu’il le gare, le cycliste utilise l’application pour désactiver le moteur électrique de sorte que des voleurs ne puissent pas partir avec le vélo.

«Il est par ailleurs plus intéressant de faire assurer un vélo électrique ou de le proposer dans le cadre d’un leasing privé avec my.bike», prolonge Cédric Langer. «Grâce à un diagnostic à distance, les assureurs, sociétés de leasing et sociétés d’entretien savent en permanence ce qui se passe. Et la protection contre le vol apporte des garanties supplémentaires.»

«La technologie permet d’échanger des informations et donc d’intervenir activement dans la sécurité des usagers de la route, en fonction de la situation réelle. Les données collectées constituent enfin une source d’informations objectives pour corriger l’infrastructure dans les villes. My.bike a ainsi totalement sa place dans une smart city.»

Découvrez les laureats