Carah asbl

Le thé de compost pour éviter d’épandre des engrais chimiques polluants

L’épandage d’engrais chimiques et de lisiers pose des problèmes évidents pour les systèmes aquatiques et les nappes phréatiques. Le CARAH, centre de recherche appliquée et de vulgarisation associé à la Haute École provinciale de Hainaut-Condorcet, a donc développé un prototype de brasseur afin de produire du thé de (lombri)compost.

Ce fertilisant liquide, innovant et respectueux de l’environnement, affiche une haute teneur en micro-organismes bénéfiques et éléments nutritifs assimilables par les plantes. Il offrirait en outre un réel avantage en termes de facilité d’application répétée sur les cultures et dans les pépinières.

Ce projet est issu d’une démarche collaborative réunissant enseignants, chercheurs, étudiants et deux parrains industriels, la société PUR VER et l’intercommunale wallonne Ipalle.

Son budget initial, soit 168.000 euros pour deux ans de recherche, a été couvert par un financement FIRST Haute École de la Région wallonne. Actuellement, le prototype est utilisé au laboratoire; une production à l’usage des particuliers ou des services des espaces verts communaux pourrait être envisagée.

Découvrez les laureats