L’IA au service de l’efficacité énergétique

Energis

L’IA au service de l’efficacité énergétique

Utiliser l'intelligence artificielle (IA) pour détecter automatiquement les gaspillages énergétiques et intervenir plus rapidement et plus efficacement: c'est la plus-value d'Energis.Cloud. Une solution B2B belge, adoptée par de grands noms européens du secteur de l'énergie comme par exemple Helexia, Ingenium et Teenconsulting.

«En moyenne, les sites industriels et de bureaux gaspillent 30% de l’énergie qu’ils consomment», dévoile Angelo Santoro, CEO d’Energis. «On ne peut se le permettre alors que la planète se réchauffe à toute allure. Il faut utiliser plus intelligemment les ressources dont on dispose. L’IA nous vient en aide; couplée aux Big Data et à l’internet des objets, elle permet d’accélérer les économies d’énergie et d’aller plus loin que les solutions existantes sur le marché.»

Le logiciel met fin au gaspillage énergétique de manière intelligente
Angelo Santoro, CEO d’Energis

Des services qui ‘s adapteront grâce à l’IA

En effet, les solutions commercialisées habituellement comprennent la collecte des données, leur traitement – souvent simplifié, dans des tableurs de type Excel – et leur stockage dans une base de données, puis l’affichage des informations pour le client. La plus-value d’Energis consiste à ajouter l’IA à ces services et «à se concentrer sur les gaspillages, pas seulement sur la consommation», reprend le dirigeant. «Car c’est bien sur les gaspillages que tout le monde souhaite agir, donc il convient de les identifier et de les éliminer. Or, l’environnement est dynamique, la météo variable ainsi que l’occupation des bâtiments, etc. Et il faut pouvoir s’adapter à ces circonstances. Optimiser une consommation énergétique s’avère un exercice multifactoriel.»

Les energy managers disposaient jusque-là d’outils assez limités
Angelo Santoro, CEO d’Energis

Récupérer les gaspillages en temps réel

C’est le métier des energy managers, des experts présents dans un nombre croissant d’entreprises. Toutefois, les outils assez basiques dont disposent ces spécialistes limitent la portée de leurs interventions. La société néo-louvaniste leur propose d’aller plus loin, avec une plateforme de gestion intelligente de l’énergie. «On repère les gaspillages quasiment en temps réel pour pouvoir intervenir rapidement; cela peut être entièrement automatique, grâce à l’internet des objets. Notre logiciel peut couper un radiateur, inverser un flux d’air, refermer une porte, éteindre des lumières, etc. En modélisant l’ensemble du site concerné, il peut aussi calculer l’impact réel du remplacement d’une chaudière, de la pose de LED, etc. Et établir des prévisionnels extrêmement fiables.» L’ensemble peut être utilisé contractuellement, avec le système du tiers-investisseur, par lequel un acteur extérieur effectue les travaux à ses frais, puis se rémunère sur les économies réalisées.

Le modèle d’affaires de la société est indirect: sa solution, élaborée en coopération avec des instituts de recherche européens et régionaux comme Innoviris, est déployée par des professionnels de l’énergie chez leurs clients. En décembre dernier, Energis a remporté un contrat de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour la gestion énergétique de plus de 800 bâtiments.

 

Découvrez les laureats