Un Fab Lab au cœur de la campagne

Marche-en-Famenne

Un Fab Lab au cœur de la campagne

La commune de Marche-en-Famenne a décidé de se doter d’un lieu de création et de travail innovant, avec un Fab Lab et des salles de réunion ouverts à tous. L’e-Square offre ainsi, en milieu semi-rural, des services de pointe que l’on croit souvent réservés aux grandes villes.

En 2017, la Ville de Marche-en-Famenne a budgétisé 1 million d’euros pour développer plusieurs projets «smart city», et notamment concrétiser un souhait des Marchois: disposer d’un espace collaboratif et créatif. «Nous avons participé à un appel à projets de la Région wallonne visant à créer des espaces de coworking en milieu rural», se souvient Anne-Sophie Dothée, responsable de l’Agence de développement local. «Nous avons reçu 100.000 euros destinés à financer un emploi de Happiness Manager à temps plein.» Les travaux d’aménagement, le mobilier et les machines ont quant à eux nécessité 460.000 euros, financés par la Ville.

«Nous avons toutefois dépassé le cadre strict du coworking afin de proposer un véritable lieu de création et de travail en commun, muni de salles de réunion et d’un Fab Lab», renchérit Ana Aguirre, Smart City Manager. «Car les gens ont manifesté le besoin d’utiliser tout à la fois leurs mains et leur tête. Pendant que l’imprimante 3D façonne l’objet qu’ils ont dessiné, ils peuvent ainsi continuer de travailler sur leur projet.»

Sur 650 m², l’e-Square se veut un lieu aussi ouvert que possible à toutes les idées, toutes les envies, tous les défis. «Le premier utilisateur a été Technofutur à Gosselies, un centre de formation qui incite les enseignants à explorer les nouvelles technologies et à renouveler ainsi leurs pratiques en classe.» Les métiers du bois ne sont pas oubliés, avec entre autres une fraiseuse numérique, «afin que les élèves puissent avancer sur leurs projets de fin d’année, tout en y ajoutant une dimension design grâce aux outils et aux contacts avec des professionnels».

Beaucoup d’entrepreneurs cherchent à bénéficier des mêmes services qu’une “grande ville” sans forcément devoir y déménager
Anne-Sophie Dothée, responsable de l’Agence de développement local

Un tel lieu peut paraître étonnant dans une petite ville comme Marche-en-Famenne, sise dans un environnement semi-rural. «C’est vrai, les habitants du Pays de Famenne résident surtout dans des villages», reconnaît Anne-Sophie Dothée. «Mais précisément, beaucoup d’entrepreneurs cherchent à bénéficier des mêmes services qu’une “grande ville” sans forcément devoir y déménager. Ils sont heureux de découvrir l’e-Square à Marche. Les retours sont très positifs. L’espace de coworking accueille 7 personnes à temps partiel, et nous recevons sans cesse de nouvelles demandes. Des ateliers sont déjà programmés pour le Fab Lab, le bouche-à-oreille fait son office. Parmi les sujets les plus évoqués, on peut citer le Smart Farming – logique, dans une zone semi-rurale comme la nôtre.»

L’ouverture s’opère enfin à destination des entreprises, via un partenariat avec l’UCM. «Nous voulons faire de l’e-Square un lieu de réflexion privilégié autour de l’entrepreneuriat innovant et du partage d’expérience», confirme Anne-Sophie Dothée. «Le monde académique n’est pas en reste», complète Ana Aguirre. «Notre comité stratégique se compose de Henallux, ULg – Business School, UNam, Idelux, BEP et le Green Hub. Ils nous apportent leur vision de l’avenir et font connaître cet espace et son dynamisme.»

Découvrez les laureats