Shayp

Un petit appareil intelligent pour traquer les fuites d’eau

Chaque jour, 35% de l’eau distribuée dans les bâtiments est perdue. À ce problème tant économique qu’écologique, Shayp apporte une solution simple. Sa mission est double: surveiller la consommation d’eau en temps réel et coordonner une intervention si nécessaire.

«Nous avons développé un petit boîtier à installer soi-même en moins de 5 minutes, et ce, sur n’importe quel type de compteur d’eau», avance Grégoire de Hemptinne, COO de Shayp. «Il ne nécessite pas de connexion wifi avec le compteur, et ne doit pas être branché sur le secteur, grâce à une batterie dont la durée de vie atteint 10 ans.»

Grande précision

Cette solution appartient à l’utilisateur final, tout comme les données récoltées. Cerise sur le gâteau, la visibilité sur la consommation est particulièrement fine, puisque cette dernière est analysée toutes les 6 minutes. Cette «granularisation» des données offre une grande précision et permet à Shayp de faire la différence avec les appareils concurrents.

«Il est possible de consulter sa consommation via une application web», complète Grégoire de Hemptinne. «L’utilisateur est alerté par SMS en cas de problème. Et nous travaillons sur une app mobile qui devrait être disponible dans les prochains mois.»

Intervention efficace

Une fois la fuite détectée, Shayp peut coordonner l’intervention de l’équipe de maintenance d’une entreprise, par exemple. Cette équipe dispose, dans son bureau, d’un écran qui affiche en temps réel les consommations et les fuites éventuelles. Elle prévient Shayp de son intervention et de l’endroit où celle-ci est nécessaire; par la suite, Shayp en vérifie l’effet sur la consommation, et en communique le résultat au client.

Notre mission est claire: épargner 100 milliards de litres d’eau d’ici à 2021
Grégoire de Hemptinne, COO de Shayp

Réduction de fuites de 50%

La mission de Shayp est claire: épargner 100 milliards de litres d’eau d’ici à 2021. «Les premiers tests effectués pour le compte de la Ville de Bruxelles ont révélé que 40% de sa consommation d’eau correspondait à des fuites. Nous avons donc installé des appareils dans 25 bâtiments. Nous avons même équipé le Manneken Pis, dont nous traquons la consommation en temps réel! Depuis que notre solution a été mise en place voici moins d’un an, leurs fuites ont été réduites de 50%.»

Au premier rang des clients de Shayp, on retrouve les grands propriétaires immobiliers, tels que les villes, les universités et les hôpitaux. «Nous touchons le public des particuliers via certaines sociétés d’assurances, dont 40% des coûts opérationnels sont liés aux assurances habitation. Elles souhaitent faire installer notre dispositif chez leurs assurés, à leurs frais.»

Ambition internationle

Lancée en octobre 2017 après une période d’incubation au sein de Greenlab.brussels, Shayp a récolté 350.000 euros en mai 2018, de quoi financer la première version de son appareil, développer le software en ligne et déposer un brevet. «Cette année, nous comptons lever entre 1,5 et 2 millions d’euros», chiffre Grégoire de Hemptinne. «L’idée est de nous étendre hors de nos frontières, après avoir consolidé notre présence en Belgique.»

Découvrez les laureats