Une app unique pour optimiser tous les trajets

Pikaway

Une app unique pour optimiser tous les trajets

Vous insérez votre destination dans l’app Pikaway et elle vous propose le meilleur trajet, tous modes de locomotion confondus et en respectant vos préférences (notamment écologiques). Vous pouvez ensuite réserver et payer, en toute simplicité, via l’application.

Pour Mathieu de Lophem, Pikaway n’est rien de moins qu’une «application révolutionnaire»: «Elle va transformer la mobilité en combinant toutes les solutions existantes dans un même système, et en optimisant les trajets de l’usager», assure le CEO. «L’utilisateur recevra une proposition de trajet idéal et, en fonction de ses préférences (durée, dimension écologique, etc.), choisira son mode de déplacement, le réservera et le paiera, le tout depuis une app unique.»

Lancée le 15 janvier dernier à Anvers, l’app a déjà été téléchargée plusieurs centaines de fois. «Dans les prochains mois, nous couvrirons Bruxelles et nous commencerons à communiquer autour de Pikaway», souligne Mathieu de Lophem. «Pour le moment, nous continuons de la développer en fonction des feedbacks que nous recevons.»

Le principal défi rencontré par Pikaway, un projet né au sein de Lab Box, filiale de D’Ieteren? L’exigence de rassembler tous les modes de déplacement en une application, bien entendu, ce qui a impliqué d’intégrer les opérateurs publics et privés au cœur d’une vision holistique de la mobilité.

Pikaway va transformer la mobilité en combinant toutes les solutions existantes dans un même système
Mathieu de Lophem, CEO de Pikaway

«Il existe en outre une culture de la voiture très poussée en Belgique», ajoute le CEO. «Changer les réflexes des gens nécessite de leur fournir une expérience d’utilisateur hors du commun et impeccable.» Une récente étude de la Febiac pointe d’ailleurs que seul un utilisateur sur six envisagerait un autre mode de déplacement. Or, selon Bruxelles Mobilité, réduire de 5% le nombre de voitures dans la capitale diminue les embouteillages de 40%.

«Notre projet recèle une dimension écologique évidente», prolonge Mathieu de Lophem. «À Anvers, nous recensons par exemple les données de Poppy, qui propose des voitures écologiques partagées et des scooters électriques en free-floating. Notre service permettra de diminuer le nombre de voitures en circulation, d’optimiser l’occupation des bus et trams, de promouvoir les vélos et scooters électriques, etc. L’impact est donc potentiellement énorme.»

Le groupe D’Ieteren a investi au total 1 million d’euros dans le projet depuis son lancement en 2017. En janvier dernier, Pikaway est devenue une entité juridique propre. Dans ses cartons, outre une version améliorée et plus complète de l’app? «Nous visons à couvrir l’ensemble de la Belgique… et au-delà», sourit le CEO. «Dépasser nos frontières est clairement dans nos projets, même si nous nous concentrerons sur notre pays dans un premier temps.»

Découvrez les laureats