Une habitation de qualité financièrement accessible dans la petite commune rurale de Wachtebeke

Wachtebeke

Une habitation de qualité financièrement accessible dans la petite commune rurale de Wachtebeke

À Wachtebeke, près de 100 petites familles sont en attente d’une habitation sociale. Elles n’entrent pas en considération pour l’offre actuelle, qui s’adresse aux familles nombreuses. La commune s’est donc lancée dans la construction de plus petites habitations.

Quelque 90% des logements sociaux à Wachtebeke sont conçus pour des familles nombreuses, alors que six candidats sur dix sont de petites familles ou des personnes isolées qui n’ont pas droit à un grand logement.

«Notre commune n’a pas priorité dans le cadre plus large des sociétés de logements sociaux», constate Bénédicte Buylen, directrice générale du CPAS de Wachtebeke. «C’est l’un des problèmes. Nous n’avons donc pas suffisamment de petites habitations sociales.»

Comment l’expliquer? Les compagnies de logements sociaux collaborent avec les administrations locales afin d’atteindre l’objectif social contraignant, qui oblige chaque commune en Flandre à proposer un certain nombre d’habitations sociales à l’horizon 2025. À Wachtebeke, il existe suffisamment de logements sociaux sur le papier… même s’ils ne sont pas adaptés à des familles de taille plus réduite.

D’ici à 2022, la commune souhaite construire 20 petits logements à prix abordable
Bénédicte Buylen, directrice générale du CPAS de Wachtebeke

Logements de qualité pour citoyens défavorisés

L’administration communale a pris les choses en main et acheté un terrain à bâtir de 5.540 m². D’ici à 2022, la commune souhaite construire 20 petits logements à prix abordable.

«L’envergure du projet est unique», souligne Bénédicte Buylen. «Souvent, les propriétaires ne proposent qu’une ou deux habitations via une agence immobilière sociale (AIS). Nous cherchons quant à nous un investisseur privé pour construire immédiatement 20 logements, ce qui devrait aider les habitants défavorisés de Wachtebeke à dénicher un logement de qualité. En Flandre, c’est la première fois qu’une structure publique met en place un partenariat public-privé sur ses propres terrains pour construire des logements sociaux. Notre projet prouve qu’une petite commune peut prendre l’initiative dans ce domaine.»

Habitations sociales et écologiques

La durabilité constitue le fil rouge du projet. Non seulement pour ce qui touche à la construction des habitations, mais aussi sur le plan de la mobilité. Par exemple, des garages à vélos seront installés avec suffisamment de prises pour recharger des vélos électriques.

La localisation est essentielle, elle aussi. Le projet répond aux exigences actuelles de l’utilisation rationnelle des terrains, ce qui signifie qu’ils se situent à proximité des services. Les habitations sont construites dans le cœur résidentiel de Wachtebeke, à un jet de pierre des commerces et des transports en commun, tout comme de l’autoroute pour vélos Zelzate-Beveren/Waaslandhaven. L’accessibilité du nouveau quartier est ainsi optimale.

Une petite commune telle que la nôtre ne dispose ni du personnel ni des connaissances nécessaires pour affronter efficacement un problème de logement aussi complexe
Bénédicte Buylen, directrice générale du CPAS de Wachtebeke

Rôle-clé dans un projet complexe

«Une petite commune telle que la nôtre ne dispose ni du personnel ni des connaissances nécessaires pour affronter efficacement un problème de logement aussi complexe», prolonge Bénédicte Buylen. «C’est pourquoi nous avons choisi de nous associer à des partenaires compétents: l’agence immobilière sociale, qui louera les habitations, et l’intercommunale Veneco, qui nous accompagnera dans ce projet. Wachtebeke, en tant qu’initiateur du projet, en assurera la coordination.»

Découvrez les laureats