VRkeer

VRkeer, application de la réalité virtuelle et de la gamification à la formation à la conduite

Les enfants comprennent mieux comment se comporter dans le trafic lorsqu’ils ont déjà vécu des situations concrètes. Pendant les cours sur le code de la route, VRkeer sensibilise les jeunes cyclistes aux dangers du trafic grâce à la réalité virtuelle. Dès septembre 2019, toutes les écoles belges pourront utiliser gratuitement ce nouveau logiciel.

En Flandre, la moitié des enfants ne réussissent pas le test mis en place par la Fondation flamande en matière de transport et de mobilité (VSV) pour les élèves de 5e année. C’est un vrai problème car de nombreux enfants de cette tranche d’âge se rendent souvent seuls à l’école à vélo. VRkeer apporte une réponse à cette problématique, avec la réalité virtuelle comme fil rouge.

«Avec VRkeer, les cours de code dispensés aux jeunes cyclistes sont interactifs», indique Carl Boel, coordinateur du projet VRkeer et chercheur à l’Université de Gand et à Odisee – Campus de Saint-Nicolas-Waes. «Les enfants apprennent avec la réalité virtuelle comment réagir de manière appropriée dans des situations qui sont très difficiles à appréhender dans des circonstances réelles. Par exemple, ils découvrent la façon d’éviter tout accident dû à l’angle mort, et comment il convient d’entrer et de sortir d’un rond-point quand le trafic est dense.»

Parcours d’apprentissage individuel

L’initiative est née à la suite d’un appel à projets lancé par imec pour résoudre, dans le cadre de l’enseignement, des problèmes concrets à l’aide de technologies intelligentes.

Le logiciel maison VRkeer simule 21 situations spécifiques qui permettent aux enfants d’acquérir sept compétences essentielles. Et ce, dans trois grandes catégories: itinéraire, densité du trafic et événements imprévus. Pour chaque situation, les cyclistes évoluent sur la voie publique mais dans un environnement de réalité virtuelle. S’ils réagissent correctement, ils gagnent des points et des accessoires pour personnaliser leur vélo virtuel. «Cette dimension ludique augmente la motivation des élèves», assure Carl Boel.

Les enfants apprennent avec la réalité virtuelle la façon de réagir de manière appropriée dans des situations qui sont très difficiles à appréhender dans des circonstances réelles
Carl Boel, coordinateur du projet VRkeer et chercheur à l’Université de Gand et à Odisee – Campus de Saint-Nicolas-Waes

Les enfants peuvent visionner leur exercice grâce à la fonction «replay», constater leurs progrès et prendre conscience des points à améliorer. Les enseignants ont accès aux résultats de leurs élèves via un tableau de bord informatisé. Ils peuvent ajuster la formation pour chaque élève et pour des classes entières.

«Notre jeu s’adresse aux élèves de la fin du troisième niveau de l’enseignement primaire», précise Carl Boel. «Nous avons collaboré notamment avec des experts d’organisations spécialisées dans la mobilité, comme la VSV, MOEV (l’ancienne Stichting Vlaamse Schoolsport) et Mobiel 21. Il s’agit de la première application de réalité virtuelle pour l’enseignement en Belgique. Nous sommes des pionniers, en quelque sorte!»

Matériel de réalité virtuelle sans fil, facile à installer

VRkeer fonctionne sur Oculus Quest, une nouvelle paire de lunettes RV sans fil. Les écoles ne doivent donc pas investir dans du matériel onéreux. «Les enseignants peuvent ainsi exploiter sans problème la réalité virtuelle», apprécie Carl Boel. «Les appareils sont plus rapidement mis en service qu’une configuration fixe. Les élèves ont la possibilité de s’entraîner individuellement à partir de leur pupitre, par exemple, quand ils ont terminé certains exercices en classe.»

Notre jeu s’adresse aux élèves de la fin du troisième niveau de l’enseignement primaire
Carl Boel, coordinateur du projet VRkeer et chercheur à l’Université de Gand et à Odisee – Campus de Saint-Nicolas-Waes

Pour toutes les écoles belges

VRkeer est en phase de test dans cinq écoles de Saint-Nicolas-Waes. «Nous avons développé l’outil en concertation avec les établissements scolaires. Les élèves nous ont eux-mêmes fait part des situations qu’ils trouvaient dangereuses et de la manière dont ils concevaient le fonctionnement du jeu. Et lorsque nous finalisons un niveau, ils le testent et nous donnent leur avis.»

À partir de septembre 2019, le logiciel sera mis gratuitement à la disposition de toutes les écoles belges intéressées. Elles pourront soit acheter les lunettes de RV, soit les louer via VRkeer. «Nous disposons de deux boîtes contenant chacune 10 paires de lunettes et une station de rechargement», prolonge Carl Boel. «Les écoles qui achèteront des lunettes pourront les utiliser à d’autres fins et pour d’autres applications dans les années à venir. Nous travaillons actuellement à un manuel et à un programme pour les enseignants, afin de nous assurer que les écoles mettront notre solution en pratique de manière optimale et que les élèves et les enseignants en tireront le maximum.»

 

Découvrez les laureats