Smart Award Nominee

Des déchets fournissent de l’énergie verte au port d’Anvers

À Anvers, le réseau de chaleur ECLUSE approvisionne le Port du Pays de Waes en vapeur et en chaleur. Conséquence? Une diminution des émissions de CO2 de quelque 100.000 tonnes par an. L’équivalent de 50 éoliennes.

ECLUSE est un projet conjoint des entreprises de traitement des déchets SLECO et Indaver, du gestionnaire de réseau Infrax, de la Maatschappij Linkerscheldeoever (Société de la rive gauche de l’Escaut), de la Fineg pour le financement, de l’entreprise de services d’utilité publique Water-Link et des entreprises du Port du Pays de Waes.

«SLECO et Indaver traitent environ 1 million de tonnes de déchets par an», chiffre Silvia Colazzo, directrice de la communication d’ECLUSE.

«Ce traitement produit de la vapeur qui est ensuite convertie en électricité. Or, dans ce processus, la déperdition d’énergie atteint 75%. C’est la raison pour laquelle nous avons recherché une alternative durable. Et nous l’avons trouvée grâce aux entreprises proches qui peuvent exploiter la vapeur et la chaleur produites.»

Réseau industriel

Le réseau de vapeur et de chaleur d’ECLUSE sera complètement opérationnel début 2018. «Un ensemble de conduites de 5 km de long conduira la vapeur libérée lors de l’incinération de déchets vers les entreprises clientes, qui n’auront donc plus besoin de chaudières au gaz», détaille Silvia Colazzo. «L’avantage est double: les entreprises ne sont plus tributaires des prix volatils du gaz, et la part de la chaleur verte en Flandre bondit de 5 à 10%. Avec, à la clé, une réduction des émissions de CO2 d’un million de tonnes.»

ECLUSE, c’est du gagnant-gagnant: les entreprises achètent leur énergie de manière plus efficace, et la part de la chaleur verte est en nette hausse
Silvia Colazzo, directrice de la communication du projet ECLUSE

«La technologie utilisée n’est pas spectaculaire mais innovante», poursuit Silvia Colazzo. «Ce réseau transporte de la vapeur sous une pression de 40 bars et à une température de 400 °C. Nous utilisons des conduites en acier à double paroi, avec du matériau isolant entre les deux.»

ECLUSE s’est engagé avec Infrax pour la pose des conduites de vapeur. «Ce projet d’envergure exige énormément de préparation», observe la directrice de la communication. «Mais c’est un devoir envers la société. Le raccordement des circuits de matériaux et d’énergie profite à tout le monde.»

Croissance

Coût du projet: 31 millions d’euros. «Il n’aurait pas été possible sans l’appui de la Région flamande. En outre, nous avons dû convaincre au moins cinq entreprises d’acheter au minimum 10 années de vapeur au réseau pour le lancer. Et bien qu’il ne soit pas facile, aux nombreuses entreprises internationales qui opèrent dans le port, de s’engager sur une période aussi longue, nous avons réussi à trouver cinq acheteurs pour la vapeur et un pour la chaleur.»

La capacité du réseau représente pourtant le double du volume contracté. «Nous envisageons deux pistes», réagit Silvia Colazzo. «Soit de nouvelles entreprises qui s’installeraient dans le port dont le réseau ECLUSE a renforcé l’attrait, soit la rive droite de l’Escaut. Les deux options sont parfaitement réalisables, et l’avenir nous dira laquelle choisir.»