Des soins palliatifs accessibles pour les seniors

L’admission inutile, dans le département des soins intensifs d’un hôpital, d’un senior bénéficiant de soins palliatifs n’a pas uniquement un impact émotionnel négatif: il ne favorise pas non plus les soins palliatifs. C’est pourquoi le centre de soins et de logement «Sint-Vincentius» à Avelgem veut proposer un accueil rapide et adapté.

Depuis le printemps 2015, un projet-pilote est en cours dans deux chambres du centre de court séjour agréé. Ce projet se focalise sur les personnes âgées pour lesquelles les proches aidants ou les soins à domicile ne suffisent plus, mais dont l’admission à l’hôpital n’est pas nécessaire. Elles peuvent ainsi s’éteindre à proximité de chez elles, loin de la froideur d’un environnement hospitalier, tout en bénéficiant de soins palliatifs d’excellente qualité. La famille est la bienvenue à toute heure du jour et de la nuit, et peut même loger dans le centre.

«Sint-Vincentius» détermine son groupe-cible grâce à trois instruments de mesure scientifiques. Il s’adresse ainsi aux personnes âgées qui entrent en considération pour un plan de soins palliatifs, avec un statut palliatif complet, une espérance de vie de trois mois et un score de 60% au moins sur l’«échelle de performance pour patients en soins palliatifs».