Smart Award Nominee

Hasselt facilite la participation citoyenne via une plateforme numérique

L’administration communale de Hasselt a interrogé ses citoyens sur le réaménagement du Kapermolenpark par le biais d’une plateforme participative numérique. Ce feed-back sera intégré dans les plans de construction.

À proximité du centre-ville, le Kapermolenpark est depuis plus de 30 ans un lieu cher au cœur de tous les Hasseltois. Le parc sera entièrement rénové cette année. À la demande de la ville de Hasselt, la start-up bruxelloise CitizenLab a développé une plateforme numérique destinée à permettre aux citoyens de s’exprimer sur le futur aménagement de cet espace vert.

«L’opinion de nos concitoyens est primordiale à nos yeux, c’est pourquoi nous les consultons régulièrement pour toutes sortes de projets», indique Valerie Del Re, échevin des finances, des espaces verts et de la jeunesse de Hasselt. «Pour ce projet de construction, cependant, nous voulions aller plus loin. L’avantage de cette plateforme en ligne est qu’elle reste longtemps accessible. Les soirées d’information et les visites guidées classiques ne touchent que les personnes présentes. Avec cette plateforme numérique, nos concitoyens peuvent s’informer et exprimer leur avis quand cela leur convient. À long terme, on atteint donc un plus grand nombre de personnes. Et d’une manière beaucoup moins lourde pour l’administration communale.»

Succès

«Plus de 3.000 Hasseltois se sont ainsi exprimés à propos du réaménagement du parc sur le site kapermolen.hasselt.be», se réjouit Valerie Del Re. «Ils pouvaient voter pour ou contre les propositions formulées par la ville avec des experts: plus ou moins d’espaces d’eau, présence du Wi-Fi ou non dans le parc, des sentiers plus longs, etc. Plus de 400 citoyens en ont profité pour avancer leurs propres propositions. Celles-ci ont également été soumises au suffrage des Hasseltois.»

Plus de 3.000 Hasseltois se sont exprimés sur le réaménagement du Kapermolenpark, et 400 d’entre eux en ont profité pour avancer leurs propres propositions
Valerie Del Re, échevin des finances, des espaces verts et de la jeunesse de Hasselt

Les suggestions les plus populaires se sont vues intégrées dans le briefing présenté au bureau d’études qui met actuellement la dernière main au plan de réaménagement du parc. «La plupart des habitants ne voulaient pas en voir disparaître le caractère vert. Nous allons dès lors le classer en zone naturelle dans le nouveau plan d’exécution spatiale (PES). Et à la demande des étudiants, nous y placerons des hotspots mobiles afin qu’ils puissent y surfer sur internet.»

À rééditer

La ville d’Hasselt sollicitera sans doute encore la plateforme participative numérique pour d’autres projets. «Nous avons lancé un appel d’offres pour un abonnement à une plateforme participative numérique à l’échelle de la ville», prolonge l’échevin. «Il nous permettra d’interroger nos concitoyens à propos d’autres projets, tels que le réaménagement d’une plaine de jeux et la participation des enfants à des événements ludiques ou didactiques dans le centre-ville. Par exemple, nous pourrons placer tous nos parcs en permanence sur la plateforme, afin que nos concitoyens puissent offrir des suggestions et des idées toute l’année.»

Cela dit, la voie numérique sera toujours combinée à des enquêtes ’papier‘ et il n’est pas question d’abandonner les réunions d’information. «Nous constatons qu’avec la plateforme numérique, nous touchons surtout les jeunes habitants: il est donc nécessaire de continuer à employer des techniques classiques pour les personnes plus âgées», conclut Valerie Del Re.