Jardiner, un outil pour lutter contre l’isolement en milieu psychiatrique

À Tournai, le centre régional psychiatrique «Les Marronniers» englobe plusieurs services, dont un hôpital psychiatrique spécialisé (HPS). Des patients majeurs qui ont commis un délit et ont été jugés irresponsables de leurs actes y sont pris en charge.

Le centre d’activités thérapeutiques de jour «Les Tournesols» est situé au sein du HPS. Depuis un an, un petit potager composé de quatre bacs y est installé, où prospèrent tomates, haricots, courgettes et potirons entretenus par les patients. De ce petit morceau de terre, l’équipe éducative du HPS aimerait faire un beau et grand jardin-potager thérapeutique. Faire entrer ce type d’outil dans un hôpital psychiatrique est une nouveauté. Les patients sont les premiers à bénéficier de cette transversalité hôpital-jardin thérapeutique.

Planter, composter, s’y promener, échanger… Un jardin-potager aide à lutter contre l’isolement, contre la perte des sensations et des émotions. Il favorise la dynamique de groupe, sensibilise à l’écologie et au développement durable. Agrandir le petit potager existant permettra la réalisation d’activités simples et ludiques : réapprendre les légumes de saison, réaliser un pesto ou une tisane avec ces récoltes, et pourquoi pas, à plus long terme, les vendre sur le marché tournaisien.