Koalect dépasse le simple crowdfunding. Il s’agit d’un véritable partenaire qui nous nourrit de nouvelles idées et astuces, ainsi que de conseils stratégiques

Cathy Gheysels
Coordinatrice Opération au CNCD-11.11.11

Koalect met en contact les personnes qui ont de bonnes idées

Koalect aide les organisations à se construire une communauté grâce au crowdfunding et au crowdsourcing. Et Belfius offre à la fintech l’accès à un réseau d’organisations ouvertes à cette idée. «Nous renforçons ainsi la coopération entre tous ces acteurs», résume Maxime Bouckaert, CEO de Koalect.

«L’idée derrière Koalect est d’impliquer le grand public dans les idées et projets prometteurs d’une grande variété d’entreprises», souligne Maxime Bouckaert, son cofondateur et CEO. «Au travers de Koalect, elles peuvent développer leur propre plateforme de crowdfunding, même si nous accompagnons aussi nos clients sur le plan stratégique.»

Cet accompagnement est d’ailleurs la plus-value de Koalect. «Comment lancer un projet sur le marché, par quels canaux atteindre les bonnes personnes: au travers d’ateliers stratégiques, nous élaborons un plan de communication avec nos clients», précise Maxime Bouckaert.

S’étendre au niveau international

«Nous sommes toujours disposés à soutenir des projets intéressants autour du climat et des smart cities», poursuit Philippe Dedobbeleer, Business Development Manager chez Belfius. «C’est la principale raison pour laquelle nous collaborons avec Koalect et leur donnons accès à notre réseau dans les secteurs public et privé.»

En retour, la fintech soutient Belfius dans le déploiement de la civic tech, «un terme qui désigne toute technologie susceptible de renforcer le lien entre les citoyens», continue Philippe Dedobbeleer. «En outre, Koalect représente une formule de financement qui s’ajoute à notre gamme actuelle. Son approche est surtout intéressante lorsque le financement revêt une dimension sociétale. C’est un vrai rapport gagnant-gagnant.»

L’idée derrière Koalect est d’impliquer le grand public dans les idées et projets prometteurs d’une grande variété d’organisations
Maxime Bouckaert, CEO de Koalect

Koalect compte 11 collaborateurs et voit grand. «Nous privilégions les relations de long terme – et cela fonctionne, puisque 95% de nos clients reviennent frapper à notre porte!», sourit le CEO. «En fin de compte, notre objectif est d’intégrer le crowdfunding et le crowdsourcing dans la stratégie d’une organisation. Grâce à ces deux instruments aisément accessibles, il est possible de savoir rapidement si une idée est viable.»

Financement du travail de fin d’études

Les étudiants de dernière année de la LUCA School of Arts ont découvert Koalect, eux aussi. «Ils utilisent la plateforme pour financer leur travail de fin d’études», explique Manu Roegiers, collaborateur à la haute école. «Les étudiants organisent des expos, des concerts, des projections de films, etc. Ce n’est pas toujours bon marché. Koalect leur permet de trouver les fonds nécessaires. Ceux qui investissent reçoivent souvent quelque chose en échange, comme une entrée à l’exposition ou à la projection organisée.»

La LUCA School of Arts emploie Koalect pour promouvoir l’esprit d’entreprise en son sein. «Nous sommes fiers de nos anciens élèves et de leur travail», avance Manu Roegiers. «Nous souhaitons nous impliquer et les soutenir dans ce qu’ils entreprennent. C’est pourquoi nous leur donnons également accès à notre plateforme.»

La haute école a par ailleurs impliqué Koalect dans le cofinancement de sa participation à la Dutch Design Week. «Les étudiants qui viennent de décrocher leur diplôme y présentent leur travail. Pour nombre d’entre eux, cette étape a lancé leur carrière.»

25.000 euros d’aide au développement

Coupole des ONG belges francophones et germanophones, le Centre national de coopération au développement (CNCD-11.11.11) a lancé en 2017 une plateforme de crowdfunding via Koalect.

«Nous avons initié deux campagnes», se souvient Cathy Gheysels, Coordinatrice Opération au CNCD-11.11.11. «La première était une levée de fonds via nos sympathisants pour la campagne 11.11.11 du mois de novembre, la seconde consistait à aider les coureurs qui ont participé aux 20 km de Bruxelles à collecter de l’argent auprès de leurs amis et de leur famille. Ces deux campagnes ont rapporté l’an dernier un total de 25.000 euros. C’est très appréciable.»

Le CNCD-11.11.11 croit beaucoup au concept de Koalect. «Nous sommes convaincus de pouvoir collecter encore plus de fonds à condition d’exploiter pleinement les possibilités offertes par la plateforme. Et puis, Koalect nous soutient: c’est plus que du crowdfunding! Il s’agit d’un véritable partenaire qui nous nourrit de nouvelles idées et astuces, ainsi que de conseils stratégiques.»