L’intercommunale ouest-flandrienne WVI veut incarner une plateforme de connaissances qui réunit des idées et des personnes

Geert Sanders
directeur général de L’intercommunale ouest-flandrienne

La cocréation pour une innovation plus intelligente

La collaboration constitue la clé des solutions innovantes qui rendront notre pays plus «smart». Smart Belgium Services joue un double rôle d’initiateur et de facilitateur en réunissant les parties prenantes autour de la table. Cela a déjà donné de beaux résultats au sein de l’intercommunale ouest-flandrienne WVI et dans de nombreux CPAS et communes wallons.

Les progrès technologiques permettent aux villes et communes de continuer à évoluer. De nombreuses innovations à même de les aider à «gagner en intelligence» sont déjà disponibles. Il est toutefois indispensable d’établir un plan qui garantisse une mise sur le marché efficace et réfléchie de ces solutions. Et l’élaboration d’un tel plan nécessite l’implication de tous les acteurs dès le départ. Smart Belgium Services prend l’initiative et réunit entreprises, administrations et utilisateurs. Dans un seul but: se renforcer mutuellement et transposer des idées intelligentes en projets concrets.

Belfius connaît comme nul autre le secteur public dont il est un partenaire historique. Par l’intermédiaire de sa filiale indépendante Smart Belgium Services, cependant, le bancassureur ne limite pas son aide à l’aspect purement financier. «Nous nous considérons comme le catalyseur de l’innovation», affirme Karmen Wijnant, CEO de Smart Belgium Services. «En favorisant le dialogue entre les parties prenantes, nous pouvons transformer une idée en quelque chose de “commercialisable”, qui répond aux besoins et souhaits concrets de l’utilisateur. Il est donc important de placer le citoyen au centre des préoccupations.»

«La cocréation, un maillon essentiel»

Karmen Wijnant voit souvent des technologies prometteuses disparaître au moment de leur mise sur le marché. Pour éviter que des attentes irrationnelles n’en précipitent l’échec, la cocréation est essentielle à ses yeux. «Il faut embarquer toutes les parties prenantes dans le projet», affirme-t-elle. «Ainsi, chacun connaîtra d’emblée le terrain de jeu et les éventuelles limitations. Une telle approche participative permet aux entreprises de tester efficacement leurs idées et d’en améliorer la pertinence. En outre, on évite des solutions fragmentaires qui ne traitent qu’un angle de la problématique.»

Tout en accompagnant le projet, Smart Belgium Services livre à chacun des conseils concrets. «Nous analysons l’environnement et participons à l’élaboration des plans», détaille Karmen Wijnant. «Nous possédons une vaste expertise dans la numérisation et les infrastructures télécoms. Nous sommes parfaitement au fait de la législation, comme les règles liées au RGPD. Et nous participons à la distribution, à la réalisation et à la mise en œuvre des projets “smart”. Sans oublier l’aide en matière de financement.»

Une approche participative évite les solutions fragmentaires qui ne traitent qu’un angle de la problématique
Karmen Wijnant, CEO de Smart Belgium Services

Déterminer la position sur le marché

L’intercommunale ouest-flandrienne WVI aide 54 communes à assurer leurs tâches. Cette association prestataire de services était à la recherche de son positionnement exact sur le marché. Pour fixer son rôle d’intercommunale dans un contexte «smart», ses responsables ont frappé à la porte de Smart Belgium Services. «Nous avons fourni un accompagnement stratégique, notamment via un atelier de cocréation», illustre Karmen Wijnant. «Et ce, après avoir identifié le rôle, l’environnement, les besoins et les acteurs “smart”. Nous avons par ailleurs collaboré avec le centre de recherche indépendant Imec, qui possède un grand savoir-faire.»

«WVI veut incarner une plateforme de connaissances qui réunit des idées et des personnes», indique Geert Sanders, son directeur général. «L’atelier de cocréation nous a aidés à définir plus clairement les fonctions et les aspects que nous devions souligner, et ceux qui étaient secondaires. Smart Belgium Services a réuni une vingtaine de partenaires publics, dont des fonctionnaires et des responsables politiques. Ils ont échangé énormément d’idées. La dynamique qui s’est mise en place s’est révélée enrichissante pour chaque participant. La collaboration avec PwC et Imec, des partenaires solides et familiers de cette matière, représentait un atout supplémentaire.»

Application stratégique

Les communes et CPAS wallons sont désormais tenus d’établir un Programme stratégique transversal (PST). Cet instrument de gestion sur plusieurs années contribue à déterminer les politiques locales et des plans d’action ciblés, sans perdre de vue les grandes orientations stratégiques. Le contenu est fixé dans un décret. Pour l’établissement et la gestion du PST, Smart Belgium Services a introduit «WanApp». «Cette application constitue un outil stratégique très utile à l’élaboration et à l’uniformité du programme, à la définition de tâches et à l’établissement des rapports», souligne Karmen Wijnant.

«WanApp aide les administrations locales dans la mise en œuvre et le suivi d’un décret complexe», confirme Pierre Van Werveke, directeur du CPAS de Seneffe. «Cet outil flexible évite les formalités administratives supplémentaires. La saisie et la recherche d’informations est très simple. L’application centralise les projets, garantit structure et homogénéité, calcule l’impact financier et autorise l’envoi de rapports aux décisionnaires. WanApp est également un outil de communication pour les membres du conseil de l’action sociale, et peut-être même pour les citoyens à l’avenir.»