La mobilité intelligente avance à Namur

La mobilité constitue un enjeu central du développement durable. La Ville de Namur souhaite aider au mieux l’usager à choisir le mode de transport, l’itinéraire et le stationnement les plus adéquats. En parallèle du projet de réorganisation du réseau de transport public du TEC, baptisé Nam’inMove, et de l’actualisation du plan communal de mobilité, la Ville a lancé  un «système de transport intelligent» (STI), qui verra le jour à la fin de l’année.

Soutenu par le fonds européen FEDER, ce système reposera sur trois axes. D’abord, la commune collectera de l’information sur la circulation par des caméras, des boucles de comptage, des capteurs placés sur les principaux axes d’entrée dans la ville. Ces données seront complétées par celles déjà détenues par la commune (travaux en cours, parkings, etc.) et par certains partenaires extérieurs (TEC, Li Bia Vélo, etc.). Ensuite, l’information sera centralisée et traitée, permettant un réel pilotage de la politique de mobilité. Enfin, les informations traitéespourront être diffusées par divers canaux : panneaux à messages variables, web,… Ces données seront accessibles en open data afin que des tiers puissent à leur tour les utiliser au service de la population.

La Ville a également signé une convention avec l’Agence wallonne de l’air et du climat pour installer une station d’analyse de l’air permanente, qui sera couplée à des microcapteurs installés dans le cadre de ce projet