Ce projet améliore la mobilité et la qualité de l’air aux alentours des écoles, réduit le nombre d’accidents et encourage les enfants à bouger davantage

Bart Vanmarcke
échevin de la Mobilité à Bonheiden

La plateforme digitale Buck-e améliore la sécurité et la santé aux alentours des écoles

La commune de Bonheiden a lancé une campagne récompensant les enfants qui se rendent à l’école à pied ou à vélo. L’an dernier, cette idée lui a valu de remporter un Belfius Smart City Award. En collaboration avec Flow Pilots, The Studio – le laboratoire d’innovation de Belfius – a écrit un nouveau chapitre digital: Buck-e.

En règle générale, les campagnes de sensibilisation destinées à encourager les enfants à se rendre à l’école à pied ou à vélo s’adressent aux parents. La commune de Bonheiden a opté pour une autre approche et s’adresse directement aux élèves des écoles. Bonheiden a ainsi lancé un projet qui offre aux enfants de gagner de véritables «ducats» s’ils se rendent à l’école en utilisant des moyens de transport durables.

Les enfants peuvent échanger leurs ducats contre des entrées aux attractions lors de la kermesse. Les exploitants et la commune en paient chacun la moitié. La campagne a remporté un franc succès: sur les 800 enfants des écoles gardiennes et primaires, 500 ont participé à l’action.

Grâce à cette initiative, le nombre d’enfants se rendant à l’école à vélo ou à pied a augmenté de manière spectaculaire: de 12 à 62%. En un an, 146.000 km de trajets en voiture ont été économisés, ce qui représente 30 tonnes de CO2 en moins dans l’atmosphère.

«Ce projet améliore la mobilité et la qualité de l’air aux alentours des écoles, réduit le nombre d’accidents et encourage les enfants à bouger davantage», souligne Bart Vanmarcke, échevin de la Mobilité à Bonheiden.

De physique à numérique

La commune ne s’est pas arrêtée en si bon chemin, puisqu’elle a décidé de convertir les ducats physiques en monnaie numérique. Une idée dans laquelle Belfius a vu du potentiel. Le bancassureur a demandé à son laboratoire d’innovation The Studio et à l’entreprise informatique Flow Pilots de collaborer. Cette collaboration a donné naissance à Buck-e, une plateforme digitale de mobilité destinée aux écoles et aux communes.

La plateforme a été lancée dans les villes pilotes Bonheiden et Peer, et soutient l’action Helm op Fluo Top dans plusieurs écoles à Bruges, Deinze, Louvain, Bornem et Haecht. Depuis lors, des communes wallonnes ont aussi manifesté de l’intérêt pour cette solution «intelligente».

La technologie sous-jacente de la blockchain permet de connecter d’autres acteurs
Ruben Gevaert, Program Manager chez The Studio

«Les élèves reçoivent un capteur sous la forme d’une balise ou d’un badge fixés à leur vélo ou suspendus à leur cartable», détaille Bart Vanmarcke. «À l’école, un scanner détecte le fait qu’un enfant entre dans le garage à vélos ou arrive à pied. Un algorithme calcule le nombre de points par trajet. Il tient compte de la distance entre le domicile et l’école, des conditions climatiques et des saisons. Ceux qui portent un casque reçoivent des points bonus grâce à la balise qui est collée dessus. Les points récoltés sont convertis en monnaie virtuelle qui peut être dépensée lors de la kermesse, à la piscine et dans les commerces locaux.»

La force de la blockchain

La plateforme Buck-e s’appuie sur la technologie de la blockchain. «Elle garantit que l’enregistrement des devises numériques se fait de manière correcte», avance Ruben Gevaert, program manager chez The Studio. «La plateforme sous-jacente permet également d’ajouter d’autres partenaires. Elle peut servir de base pour de nouvelles applications.»

Les élèves consultent leur nombre de points et la distance parcourue via l’app, ainsi que la quantité de carburant que leurs parents ont économisée. Ceux qui ne possèdent pas de smartphone peuvent utiliser une carte d’épargne afin de collecter leurs ducats. Les communes et les écoles sont informées via un tableau de bord du nombre de participants, des kilomètres parcourus et de la réduction des émissions de CO2.

Les commerçants disposent quant à eux d’une app assortie d’un module de caisse sur leur smartphone ou tablette. Elle autorise des paiements rapides et efficaces avec la monnaie numérique. Chaque semaine, les commerçants reçoivent automatiquement sur leur compte la contre-valeur des ducats en euros. De cette manière, Buck-e renforce l’économie locale.

Vous souhaitez que votre ville ou commune participe à ce projet numérique? Envoyez un e-mail sans engagement à info@buck-e.be.