Le mobilier urbain que nous louons à des pouvoirs locaux sera ensuite recyclé en nouveaux modèles

Lorenzo Delorenzi
CEO de ECO-oh!

Le leasing au cœur du modèle circulaire

ECO-oh! produit du mobilier urbain à partir de déchets ménagers recyclés. Avec Belfius, l’entreprise de recyclage recherche un modèle de financement permettant d’introduire les autorités locales dans l’univers de l’économie circulaire. Le leasing peut apporter la solution. Le projet-test s’inscrit dans le Green Deal flamand «Achats circulaires».

Le Green Deal «Achats circulaires» est une initiative de Vlaanderen Circulair, The Shift, VVSG (l’Association des villes et communes flamandes) et la Bond Beter Leefmilieu. L’objectif? Encourager et promouvoir les achats circulaires en Flandre. «La politique d’achat des pouvoirs publics, entreprises et autres organisations joue un rôle important dans la croissance de l’économie circulaire», explique Karel Gregoire, directeur commercial de Belfius Lease.

Belfius est l’une des quelque 130 organisations qui soutiennent le Green Deal. Ensemble, elles veulent réaliser plus de 150 projets d’achats circulaires d’ici à juin 2019.

«Le modèle circulaire est un pilier de notre stratégie Smart Belgium», poursuit Karel Gregoire. «C’est pourquoi nous nous engageons en faveur du Green Deal non seulement comme ‘acheteur’, mais aussi comme ‘facilitateur’. Avec d’autres organisations, nous voulons imaginer des solutions qui soutiennent les modèles d’achats circulaires et les placent sous le feu des projecteurs.»

Des bancs à partir de déchets ménagers

Le projet-test que Belfius développe avec ECO-oh! s’inscrit parfaitement dans cette philosophie. ECO-oh! retraite des déchets résiduels de plastique ménager, tels que des barquettes de beurre, des films plastiques, des pots de fleurs… L’entreprise les recycle notamment pour en faire des bancs et des tables de pique-nique.

Les entreprises qui proposent leurs produits sous la forme d’un service dans le cadre d’un modèle de leasing constituent le pivot de l’économie circulaire
Karel Gregoire, directeur commercial de Belfius Lease

«Nous comptons louer ce mobilier urbain à des villes et des communes», prolonge Lorenzo Delorenzi, CEO d’ECO-oh!. «La location inclura l’entretien du mobilier. Pour cette dimension, nous collaborerons avec des ateliers protégés ou ferons appel à des projets d’emploi social du CPAS.»

Au terme du contrat de location de cinq ou dix ans, le mobilier pourra être recyclé en nouveaux modèles. Ou vivre une seconde vie en d’autres endroits, dans des ASBL et des mouvements de jeunesse, par exemple. «Pour nous, Belfius représente un partenaire indispensable dans cette aventure », souligne Lorenzo Delorenzi. « Grâce à sa vaste expérience du financement des villes et communes, la banque connaît parfaitement le fonctionnement des pouvoirs locaux.»

Leasing pour les autorités locales

«Nous développons actuellement un modèle de financement qui permettra aux entreprises de proposer leurs solutions de location aux pouvoirs locaux», complète Karel Gregoire. «Les entreprises qui proposent leurs produits sous la forme d’un service, dans le cadre d’un modèle de leasing, constituent le pivot de l’économie circulaire. L’usage prend la place de la possession.»

Afin de promouvoir l’idée circulaire, Belfius Lease et ECO-oh! ont entamé des discussions avec les pouvoirs locaux. C’est nécessaire, car l’idée qu’il faut acheter un produit pour pouvoir l’utiliser est profondément ancrée dans de nombreuses villes et communes. «Pour leur montrer qu’un autre modèle est possible, nous élaborons avec ECO-oh! des solutions de location pour le secteur public», conclut Karel Gregoire. «Ces solutions sont spécifiques à chaque ville ou commune. Il s’agit d’un travail juridique sur mesure et créatif.»