Smart Award Winner

Le quartier VillagExpo devient un quartier Smart grâce à l’éclairage intelligent

A Wavre, 282 points lumineux LED ont été installés dans le quartier résidentiel du VillagExpo. Un système intelligent qui adapte l’intensité de l’éclairage public au type d’usager: piéton, cycliste ou voiture. L’Internet of things (IOT) va plus loin: des capteurs fournissent des données qui permettent entre autres d’actualiser le plan de mobilité et d’optimiser par exemple la collecte de déchets.

«En 2013, dans le cadre d’un investissement public, le collège communal sollicitait le Réseau des énergies de Wavre. La commune souhaitait diminuer sa consommation d’énergie et inscrivait cet objectif dans son projet de ville durable et intelligente, baptisé Wavre 2030 », explique Anne Masson, échevin des Finances.

Les nombreux avantages de la technologie LED sont connus, notamment le dimming embarqué qui permet de diminuer la puissance et le flux lumineux en fonction de l’heure. «Nous avons poussé la réflexion plus loin en adaptant entre autres l’éclairage public à l’usager: piéton, cycliste, automobiliste. Et pour toute situation nouvelle, nous avons cherché les solutions adéquates. Par sa souplesse d’adaptation, il est apparu rapidement que la technologie SmartNodes allait combler nos attentes», explique Roger le Bussy, directeur général du Réseau des énergies de Wavre.

Une première en Belgique

282 points lumineux LED ont été installés en avril 2015 dans le quartier résidentiel du VillagExpo. En tout, ce sont 4 kilomètres de voirie, 27 clos et 400 logements qui sont concernés. «Comme l’éclairage public devait y être rénové, c’était l’occasion rêvée pour concrétiser ce projet», explique Anne Masson. «Aujourd’hui, vous bénéficiez en permanence d’une lumière de deux lux, ce qui équivaut à deux fois l’intensité lumineuse de la pleine lune», complète Roger le Bussy.

Nous visions une diminution de 70% de la consommation d’énergie… nous avons atteint 82%! L’investissement sera rentabilisé d’ici 8 ans
Anne Masson, échevin des Finances de Wavre

Grâce à l’éclairage adaptatif, le confort visuel et la sécurité ont été accrus. Et la pollution lumineuse a diminué fortement. La vie nocturne et la biodiversité sont mieux préservées. Les habitants du quartier quant à eux, s’ils n’étaient pas à la base du projet, l’ont accueilli positivement, en raison essentiellement de la visibilité et de la sécurité renforcées. Le choix du LED a également permis un design qui s’intègre bien au quartier.

Concrètement, le premier luminaire détecte  un usager et adapte aussitôt sa luminosité. Un signal est ensuite envoyé de poteau en poteau. La lumière suit ainsi l’usager et diminue progressivement d’intensité après son passage. «Nous enregistrons également quel type d’usager est passé à quel moment de la journée afin d’optimiser l’utilisation du système. Actuellement, il n’existe en Belgique aucune autre installation de ce type», explique Anne Masson.

82% d’économie d’énergie

Avec 36 watts par LED (contre 125 watts pour les anciens luminaires), l’économie d’énergie est conséquente. «Nous espérions une diminution de 70% de la consommation d’énergie, nous avons atteint 82%. L’investissement sera rentabilisé d’ici 8 ans», souligne l’échevin enthousiaste.

S’il est fonctionnel depuis un an, des améliorations sont déjà prévues. L’installation de compteurs Smart permettra de connaître le nombre de véhicules passant à un endroit X et leur vitesse moyenne, d’adapter le plan de mobilité sur la base des données réelles, de détecter des problèmes de circulations, d’alimenter les panneaux d’information de la ville (fluidité, places de parking…), mais encore de mesurer la qualité de l’air, le niveau de bruit… C’est de l’IOT», précise Roger le Bussy.

Avec ce nouveau système d’éclairage, la cité du Maca se positionne comme Smart City et permet à ses citoyens de profiter d’un cadre de vie et/ou de travail amélioré, en phase avec la société de demain.