Les patients atteints d’insuffisance cardiaque seront moins souvent hospitalisés

Près de 230.000 Belges souffrent d’insuffisance cardiaque, une maladie aux multiples conséquences: fatigue généralisée, chevilles gonflées, palpitations, etc. Le CHU UCL Namur a mis en place un service de soins transmuraux destiné aux patients atteints par cette maladie.  Ce service de soutien, qui existe depuis 2016, fonctionne grâce à un partenariat entre, d’une part, un cardiologue et une infirmière référents soutenus par l’ensemble de l’équipe de cardiologie, et de l’autre, les généralistes et infirmiers qui se rendent au domicile du patient.

Le service de cardiologie du centre hospitalier universitaire veut ainsi renforcer l’ encadrement des patients à leur domicile. Ils pourront profiter de leur habitation le plus longtemps et dans les meilleures conditions possible. Avec ce projet, le CHU UCL Namur espère améliorer la qualité de vie et la satisfaction des patients atteints d’insuffisance cardiaque, mais aussi diminuer les risques de rechute et de réhospitalisation.

À l’heure actuelle, ce type de projet n’est pas financé par les soins de santé. Cela explique son faible développement en Wallonie, notamment. Pour rendre le projet encore plus innovant et aider le patient à devenir acteur de sa santé, le développement d’outils didactiques, une surveillance  de télémonitoring  et ou encoreune base de données alimentée par tous les hôpitaux de la région seraient une plus-value.