Smart Award Nominee

Niefhout: de la gloire passée au quartier urbain durable

L’administration communale de Turnhout a transformé l’ancien site industriel de Niefhout en une place-to-be moderne et durable pour les familles, les entreprises et les logements de soins. Un réseau de chaleur durable approvisionne en énergie le nouveau quartier résidentiel et d’activités économiques.

«Turnhout aura besoin de 4.000 nouveaux logements d’ici 2030», rappelle Marc Machielsen, coordinateur de l’environnement à Turnhout. «Le nouveau site peut déjà accueillir 600 logements, en plein cœur de la ville. Avec ce projet baptisé SLIM Turnhout, nous intensifions également notre engagement en faveur de la préservation du climat. L’aménagement d’un réseau de chaleur rendra le nouveau quartier climatiquement neutre.»

Le réseau de chaleur fournit du chauffage et de l’eau sanitaire aux habitations et entreprises du quartier via un système de conduites souterraines. «Soit 1,8 km de canalisations au total», calcule le coordinateur. «Une centrale au biogaz et au gaz naturel produira la chaleur nécessaire. Ces sources d’énergie émettent beaucoup moins de CO2. Résultat? Un air propre pour Turnhout.»

Source d’énergie durable

À terme, le réseau de chaleur sera alimenté par des sources d’énergie durable telles que la géothermie (utilisation de la chaleur du sous-sol). «Tous les équipements sont déjà présents», confirme Marc Machielsen. Selon les études de faisabilité, le site de Turnhout est très approprié pour la géothermie profonde. Les bâtiments de la ville sont proches les uns des autres, ce qui rend le réseau compact et économiquement intéressant.

L’administration communale encourage la durabilité et l’innovation. Le réseau de chaleur fait office de déclencheur

L’administration communale encourage la durabilité et l’innovation. Le réseau de chaleur fait office de déclencheur
Marc Machielsen, coordinateur de l’environnement à Turnhout

«Nous sommes en train d’étudier ce à quoi devra ressembler le “réseau-mère” sur lequel pourraient se greffer les projets existants et futurs, comme un hôpital ou une zone industrielle», détaille le coordinateur de l’environnement.

Service compris

Le réseau de chaleur est aussi très pratique comme source d’énergie centrale. Un problème de chauffage? Inutile d’appeler le plombier: il est résolu dans les 24 heures par les techniciens du réseau. «L’entretien, le remplacement et le service sont compris pour les utilisateurs», complète Marc Machielsen. «Pour l’installation à proprement parler, nous fixons comme condition que le coût pour le maître d’ouvrage, le client ou le développeur ne puisse être supérieur à celui de la solution classique.»

Le réseau de chaleur de Niefhout est un projet-pilote. «L’administration communale encourage de cette façon la durabilité et l’innovation», estime Marc Machielsen. «Les investissements dans le réseau de chaleur font office de déclencheur. Entreprises et développeurs peuvent s’y raccorder. Le quartier est central, idéal pour déployer des réseaux de chaleur sur toute l’agglomération. L’endroit revêt de plus une grande valeur symbolique: sur l’ancien site industriel polluant s’élève aujourd’hui un quartier moderne et durable.»