Des compteurs intelligents pour analyser la consommation en énergie et en eau

Société Wallonne des Eaux

Des compteurs intelligents pour analyser la consommation en énergie et en eau

Dans le cadre d'un projet pilote entre ORES (gestionnaire des réseaux de distribution d’électricité et de gaz), la SWDE (gestionnaire de la distribution d'eau) et la Ville de Charleroi, 530 solutions de comptage intelligent (230 compteurs gaz et 300 compteurs eau) ont été installées pour collecter et analyser la consommation d'énergie et d'eau de la ville.

Les 530 émetteurs ont été placés soit sur le compteur eau, soit sur le compteur gaz. Il s’agit d’un projet innovant puisqu’il a fallu mettre en place un réseau de communication «propriétaire» et commun pour remonter les informations des compteurs vers un portail web. Le réseau d’antennes radio «propriétaire» ORES-SWDE couvre le territoire de la Ville de Charleroi.

Un réseau prioritaire utilisé pour l’Internet des Objets (IoT)

Denis Devos, chef de projet (partie SWDE): «Via un réseau d’antennes radio, les émetteurs communiquent les données récoltées. Celles-ci sont reprises sur le même réseau mais les deux compteurs travaillent de manière indépendante. Les antennes placées tant sur les compteurs gaz que eau proviennent du même fournisseur pour une question de compatibilité.»

Au 2e semestre 2017, une économie de 150.000 d’euros a été réalisée grâce à la détection des fuites d’eau
Denis Devos, chargé de projet pour la SWDE

En effet, la SWDE et ORES ont préféré mettre en place leur propre réseau d’antennes dont la fréquence de communication (169 MHz) est aussi utilisée pour l’Internet des Objets (IoT), plutôt que d’utiliser le réseau d’un opérateur privé. «Tous les compteurs de la ville n’ont pas été repris dans le périmètre du projet. Une sélection a été effectuée par la Ville de Charleroi pour conserver les compteurs les plus significatifs en terme de consommation.»

Une meilleure gestion de la consommation

Cette approche multifluide (eau et gaz) pour un service public est novatrice même si les données relevées sont assez simples. «Pour l’instant, il ne s’agit que de l’index des compteurs. Les données sont envoyées vers un calculateur centralisé et mises à disposition de la Cellule Energie de la Ville.»

Les données de tous les compteurs sont visualisées sur une même plateforme web qui analyse la consommation. Les courbes de consommation sont visibles bâtiment par bâtiment. En cas de dépassement de seuils prédéfinis par bâtiment et par fluide, la plateforme envoie une alarme vers les boîtes mail pour analyser les consommations et remédier aux éventuelles anomalies. «Sur le seul second semestre de 2017, une économie de 150.000 euros a été réalisée grâce à la détection de fuites d’eau.»

ORES avait déjà initié le projet avec la Ville de Charleroi – en ce compris pour des compteurs électriques communicants – et la SWDE s’est greffée au projet pour la mutualisation des compteurs communicants eau et gaz. Le projet initié en 2015 devrait se terminer en 2020.

Découvrez les laureats