Lutter plus efficacement contre la pauvreté grâce au dossier numérique

Malines

Lutter plus efficacement contre la pauvreté grâce au dossier numérique

En étroite collaboration avec les CPAS de Hasselt, Turnhout, Genk et Brasschaat, la Maison sociale de Malines a développé un dossier numérique intégré afin de lutter plus efficacement contre la pauvreté.

Le nouveau dossier numérique permet à toutes les personnes actives dans la lutte contre la pauvreté de ne consulter qu’un seul dossier par ménage. «Auparavant, les prestataires d’aide travaillaient parfois parallèlement les uns aux autres, chacun à partir de son expertise et de son approche», se souvient Koen Anciaux, échevin malinois du Bien-Être.

«Le dossier numérique regroupe les progrès réalisés dans tous ces trajets et est accessible à chacun, bien entendu dans un environnement très sécurisé. De ce fait, les prestataires d’aide peuvent lutter de manière beaucoup plus ciblée contre la pauvreté. Ils interviennent plus rapidement et disposent de davantage de temps pour s’occuper des prestations proprement dites.»

Le dossier numérique regroupe les progrès enregistrés dans tous les trajets et est accessible à chacun. De ce fait, les prestataires d’aide peuvent lutter de manière beaucoup plus ciblée contre la pauvreté
Koen Anciaux, échevin malinois du Bien-Être

Moins de formalités papier

La collaboration entre les trois administrations locales réduit également les formalités administratives. «Il n’est plus nécessaire de travailler avec des dossiers papier dans des villes numériques comme Malines, Genk, Turnhout, Brasschaat et Hasselt», affirme Stefaan Deleus, échevin en charge de l’Informatique et des Télécommunications. «Nos bureaux ont totalement changé d’aspect dans le cadre du « nouveau monde du travail ». Des locaux auparavant utilisés pour l’entreposage de dossiers papier ont été réaménagés en salles de réunion et en postes de travail.»

32.000 documents scannés

L’introduction du dossier social numérique s’est effectuée par étapes. Dans une première phase, la Maison sociale de Malines a fait office de jardin d’essai. «Le projet-pilote a démarré fin octobre 2017», précise Stefaan Deleus. «En décembre et janvier, sept collaborateurs administratifs ont, parallèlement à leurs tâches quotidiennes, scanné et pourvu de tags quelque 32.000 documents. Aujourd’hui, trois collaborateurs sociaux travaillent entièrement en numérique. Sept autres suivront bientôt leur exemple.»

Un modèle pour d’autres services

Les administrations de Hasselt, Turnhout, Genk et Brasschaat – qui faisaient partie du groupe pilote dès l’origine – ont elles aussi introduit avec succès le dossier social numérique.

«Désormais, chaque administration locale peut adhérer au projet», assurent Stefaan Deleus et Koen Anciaux. «L’intérêt est très vif. Le fait que notre solution soit également abordable pour des communes plus petites n’y est naturellement pas étranger. Par ailleurs, notre dossier numérique constitue un modèle qui pourrait être utilisé pour d’autres services et processus.»

Les deux échevins remercient le service social et le service informatique pour leur excellent travail dans le projet.

Découvrez les laureats