Et au milieu de Diest coule à nouveau une rivière…

Diest

Et au milieu de Diest coule à nouveau une rivière…

De longues années après s’être vu interdire de traverser la ville, le Démer fait son retour dans le centre de Diest. «Ce projet durable rend la vie plus attrayante et nous préserve des inondations», souligne le bourgmestre, Jan Laurys.

Pendant des siècles, Diest fut une ville commerciale située sur le Démer. Mais la rivière était devenue un égout à ciel ouvert et mettait la ville sous eau en période de fortes précipitations. Au milieu du 20e siècle, il a donc été décidé de lui faire contourner la ville et de combler son ancien lit. Des rues, des bâtiments et des parkings y ont été aménagés. Très rapidement ; il s’est avéré que Diest avait perdu son âme dans l’opération. Les travaux destinés à ramener le Démer dans le centre-ville ont débuté en 2012. Aujourd’hui, le cours d’eau a retrouvé son ancien lit sur 1,5 kilomètre.

Les habitants de Diest vivent de nouveau en harmonie avec la rivière. Des ponts de bois et des terrasses abaissées ont été disposés pour les rapprocher un peu plus encore de l’eau. Les rues, places et sentiers réaménagés autour de la rivière renforcent ce sentiment.

«C’est comme si notre ville revivait», sourit le bourgmestre, Jan Laurys. «Les bâtiments et monuments historiques sont plus visibles et attirent davantage l’attention. L’ouverture du Démer a rétabli la structure spatiale de la ville.»

Protection en cas de précipitation

La rivière sert également de réservoir en cas de fortes précipitations. «À deux endroits, des «tiroirs» qui coulissent dans l’eau nous permettent de contrôler en permanence le niveau d’eau du Démer. Alors que les rues étaient inondées au moindre orage, l’eau de pluie s’écoule désormais dans la rivière.»

L’ouverture du Démer a rétabli la structure spatiale de la ville
Jan Laurys, bourgmestre de Diest

Pour réaménager le Démer, Diest n’a utilisé que des matériaux durables, tel du béton renforcé de fibres de verre pour le lit de la rivière. Une solution sobre en énergie et de qualité a été trouvée pour l’éclairage sur les berges. «Nous avons opté pour un éclairage led qui diffuse une lumière chaleureuse au-dessus du cours d’eau le soir. Des bandes led, intégrées dans les balustrades qui délimitent les sentiers et sous les bancs installés le long de la rivière, créent une atmosphère agréable. L’ensemble du projet a coûté quelque 12 millions d’euros. La Région flamande en a financé 80%.»

Mobilité

L’administration communale de Diest a profité de l’ouverture du Démer pour améliorer la mobilité en ville. La densité de circulation a été réduite dans les rues du centre, la voirie a été réaménagée et des espaces verts ajoutés.

«Nous avons étroitement impliqué nos citoyens dans tous les travaux», rajoute le bourgmestre. «Nous avons envoyé des bulletins d’information, organisé des réunions et des visites de chantier… Chaque citoyen a ainsi pu suivre l’évolution du projet.»

Découvrez les laureats