Une méthode d’apprentissage innovante

LAB asbl

Une méthode d’apprentissage innovante

L’école LAB de Sint-Amands veut motiver ses élèves pour qu'ils aiment apprendre et apprennent mieux. Pour y parvenir, elle applique une méthode pédagogique révolutionnaire qui franchit les frontières des branches classiques.

La nouvelle école LAB incite ses élèves à développer un «apprentissage approfondi» qui privilégie l’expérience. Pour y parvenir, elle regroupe les connaissances et les compétences dans divers projets de recherche. «La structure du modèle traditionnel entrave l’innovation dans l’enseignement», affirme d’emblée la directrice, Kristien Bruggeman. «Les statistiques relatives au décrochage scolaire et à l’abandon des études démontrent qu’il y a un réel problème. Aussi, ma collègue spécialiste des sciences de l’éducation, Tinneke Van Kerckhoven, et moi-même sommes parties à la recherche d’alternatives applicables.»

Ecole d’un nouveau type

Ces recherches ont débouché sur la création d’une nouvelle école secondaire. Le 1er septembre 2017, LAB était la première école entièrement indépendante, agréée et subventionnée à ouvrir ses portes en Belgique depuis plus de 20 ans en Flandre. «Notre Région abrite d’une part les écoles traditionnelles où l’acquisition de la théorie est très importante, et d’autre part, des écoles qui privilégient des méthodes fondées principalement sur l’expérience», observe Kristien Bruggeman. «Avec LAB, nous souhaitions proposer le meilleur des deux mondes.»

L’envie avec laquelle nos élèves se rendent à l’école dépasse nos attentes
Kristien Bruggeman, directrice de LAB

Modèle finlandais

L’école applique le modèle d’apprentissage finlandais de la pédagogie interactive. S’il attache de l’importance aux connaissances, les élèves doivent avant tout pouvoir appliquer la théorie et apprendre à s’évaluer eux-mêmes. Connaissance de soi, autonomie, résilience, responsabilité sont des compétences que devront maîtriser les élèves de LAB à leur 18e anniversaire.

«Nos élèves assimilent les connaissances théoriques de manière très autonome», confirme Kristien Bruggeman. «Ils reçoivent de brèves instructions et travaillent immédiatement sur la matière. Les professeurs peuvent ainsi rapidement estimer leur maîtrise. L’accompagnement se réduit au fil des ans, à mesure que les élèves appliquent la théorie de manière plus autonome. En 6e année, ils travaillent de manière comparable à des étudiants du supérieur ou de l’université.»

La méthode LAB fonctionne très bien

L’efficacité de cet «apprentissage approfondi» est démontrée. «Dans le 1er degré, nous avons également des élèves de 2e année qui proviennent d’autres écoles. Après un semestre, nous remarquons que nos premières années ont déjà rattrapé leurs collègues de 2e année en termes d’attitude de travail et d’autonomie», constate la directrice. «Pour les 2es années, ce n’est qu’une question d’adaptation, et tout rentre rapidement dans l’ordre.»

Découvrez les laureats