ETAP offre une 2e vie à l’éclairage

ETAP

ETAP offre une 2e vie à l’éclairage

Chez ETAP, les organisations publiques comme privées peuvent «louer» de l’éclairage. Ce spécialiste assure l’installation et l’entretien, tandis que le client paie un montant fixe par mois. La ville de Malines a eu la primeur de ce modèle circulaire.

Malines est le 1er client qui «loue» son éclairage selon le modèle «Light as a Service» (LAAS) d’ETAP. Pendant 10 ans, ce spécialiste de l’éclairage basé à Malle prendra en charge l’installation et l’entretien des armatures et des ampoules dans quatre bâtiments publics. La Maison du Malinois, où sont centralisés les guichets de l’administration communale, est l’un d’eux.

Nombreux avantages

«Le modèle Light as a Service offre de nombreux avantages», indique Chris Van Bellegem, responsable New Business Development chez ETAP. «Le client ne doit plus se préoccuper de son éclairage. Nous assurons le bon fonctionnement de l’installation, garantissons le niveau de luminosité et veillons à ce que le client bénéficie en permanence des solutions les plus récentes et les plus sobres en énergie.»

Nos clients bénéficient toujours des solutions d’éclairage les plus récentes et les plus sobres en énergie
Chris Van Bellegem, responsable New Business Development chez ETAP

ETAP prend en charge un maximum de tâches. «Nous menons une étude d’éclairage préalable, désignons l’entrepreneur et assurons le suivi des travaux d’installation et d’électricité. En coordonnant l’ensemble du projet, nous garantissons que l’éclairage final est 100% conforme au contrat conclu.»

Économies immédiates

Le client réalise ainsi des économies sur sa facture d’éclairage. ETAP utilise un éclairage LED qui est généralement beaucoup plus économique que l’éclairage dont dispose le client. «Et dans la mesure où nous travaillons avec un contrat de location, ce dernier ne doit pas investir dans une nouvelle installation d’éclairage», poursuit Chris Van Bellegem.

À l’avenir, ETAP veut inclure le coût énergétique de l’éclairage dans son offre LAAS, ainsi que l’installation d’un système de réglage de la luminosité chez le client. «Via un tel système, nous pourrons suivre une installation complète à distance. Des capteurs nous enverront des données sur l’utilisation de l’éclairage dans chaque pièce. Nous serons ainsi à même d’intervenir rapidement si nécessaire.»

Éclairage durable

Le modèle LAAS a également un impact social, souligne Chris Van Bellegem. «Nous disposons du savoir-faire et du réseau nécessaires pour donner une nouvelle affectation aux ampoules et aux armatures une fois le contrat arrivé à échéance. Nous procédons de la même manière avec les ampoules usagées que nous remplaçons par de nouveaux modèles plus économiques. Aujourd’hui, les armatures sont très durables. Nous pouvons les réutiliser dans des écoles qui ne disposent pas des budgets suffisants pour renouveler entièrement leur installation d’éclairage. Et nous pouvons en faire bénéficier des projets dans des pays en voie de développement.»

Pour souligner la durabilité du modèle LAAS, ETAP utilise des produits d’éclairages conçus pour durer très longtemps. «C’est une manière de nous distinguer la concurrence, mais à nos yeux, il s’agit aussi d’assumer un rôle social», conclut Chris Van Bellegem.

Découvrez les laureats