Haus Ternell, le premier site autonome en énergie de Belgique

Dauvister

Haus Ternell, le premier site autonome en énergie de Belgique

Plutôt que de rénover à grands frais une ligne à haute tension vieillissante, Haus Ternell, centre eupenois de formation à l’écologie, a opté pour l’autonomie énergétique. Avec un triple avantage, environnemental, économique et pédagogique.

Haus Ternell est un centre nature de la Communauté germanophone, destiné à sensibiliser les enfants aux questions environnementales «Le site était connecté au réseau électrique par une ligne à haute tension vétuste, qui partait du barrage d’Eupen et aboutissait ici, au milieu des bois», se souvient Yves Warnant, CEO de la société Dauvister, basée à Francorchamps et spécialisée dans l’efficacité énergétique. «Remettre le système à niveau impliquait d’importants investissements, car il fallait notamment remplacer tous les poteaux. Ainsi est née l’idée de faire de Haus Ternell un site autonome du point de vue énergétique.»

En 2015, la Communauté germanophone a donc lancé un appel d’offres, remporté par Dauvister grâce à un dispositif très complet. «Nous avons installé 40 panneaux photovoltaïques pour produire de l’énergie, qui est ensuite stockée dans un ensemble de 24 batteries. La chaleur provient d’un système de cogénération, avec une chaudière à pellet complétée par un silo de 9,2 tonnes. En cas d’excédent de chaleur, l’énergie en surplus est stockée sous forme électrique.» Le projet a mobilisé une quinzaine de personnes au sein de Dauvister.

Haus Ternell, à Eupen, est le premier site autonome en énergie de Belgique
Yves Warnant, CEO de Dauvister

Pour une efficacité maximale, le dispositif est réglé au millimètre près– car il doit gérer plusieurs technologies et s’adapter en permanence aux conditions météorologiques – et monitoré à distance par Dauvister. «Grâce à ce système inauguré en octobre 2017, Haus Ternell, est devenu le premier site autonome en énergie de Belgique. Nous venons d’ailleurs de le tester en situation avec les premières neiges, qui étaient synonymes de demande en hausse mais de peu de soleil. Tout s’est passé sans problème!»

Le site 2.0 de Haus Ternell affiche par ailleurs sa vocation pédagogique. L’occasion était trop belle dans un lieu destiné aux enfants: «Nous avons conçu des panneaux informatifs décrivant l’installation afin que les jeunes visiteurs puissent en comprendre le fonctionnement et rapporter des idées chez eux en matière d’utilisation intelligente de l’énergie.»

Un modèle pour les enfants, leurs parents et leurs professeurs, donc. Mais pas uniquement. «D’autres sites, dans les Ardennes et ailleurs, sont confrontés à des problématiques identiques. Grâce à Haus Ternell, ils voient qu’il est possible d’y répondre efficacement. Nous faisons régulièrement visiter le centre à des responsables publics et des PME.» La prochaine étape? «La pile à combustible, entre autres projets. Nous sommes toujours à l’affût des évolutions dans notre secteur. Et puis, l’efficacité énergétique rassemble des métiers que nous pouvons développer ici, en Belgique, puis exporter.»