Des solutions Smart Cities au service des citoyens et des pouvoirs locaux

Jules Lesmart (NRB)

Des solutions Smart Cities au service des citoyens et des pouvoirs locaux

Mis en scène dans une nouvelle série vidéo, Jules Lesmart présente des solutions pour une ville connectée et mobile. Qui se cache derrière ce personnage virtuel? Un écosystème lancé par le groupe NRB, qui rassemble une douzaine d’entreprises et propose des solutions innovantes, efficaces et participatives pour rendre les villes plus intelligentes.

«En matière de projets Smart Cities, les villes et communes sont sollicitées de toutes parts et se trouvent face à une multitude d’applications. Comment les distinguer? Quelle est leur fiabilité? Comment les intégrer aux systèmes existants? Pour les responsables locaux, cette multiplicité d’acteurs et de solutions peut créer la confusion. L’un des premiers objectifs de l’écosystème Jules Lesmart est de proposer une vision cohérente de l’offre Smart», résume Olivier Lefevre, Mister #SmartCities.

L’un des premiers objectifs de l’écosystème Jules Lesmart est de proposer une vision cohérente de l’offre Smart
Olivier Lefevre, Mister #SmartCities chez NRB

De bout en bout

«Simplifier le paysage en termes d’interlocuteurs, intégrer les nouvelles applications entre elles et aux différentes solutions informatiques que les villes et communes utilisent, voici les besoins auxquels notre écosystème répond, l’objectif étant d’offrir des solutions end-to-end aux pouvoirs locaux. Nous avons donc créé le personnage de Jules Lesmart, citoyen connecté, sympathique et facilement reconnaissable, à qui nous faisons vivre en vidéo des situations du quotidien dans une ville intelligente. Les différents épisodes exposent les solutions créées par nos membres.» Trois épisodes, visibles sur juleslesmart.be, ont déjà été réalisés. Le premier est consacré à l’espace citoyen connecté et les deux suivants à la gestion intelligente des consommations d’eau et des cimetières.

Win-win

«Le citoyen se trouve toujours au centre de l’épisode. Et les solutions procurent un bénéfice aussi bien à celui-ci, en termes d’expérience utilisateur, qu’aux communes, en termes d’optimalisation des processus. L’e-guichet, par exemple, facilite la commande de documents pour le citoyen, mais permet aussi à la commune d’automatiser le processus, d’affecter moins de personnel au guichet, de diminuer le risque d’erreurs, etc.» Les premières implémentations se sont déroulées au sein de communes pilotes: Schaerbeek pour l’épisode un, Musson et Gerpinnes pour les deux suivants.

Problématiques diverses

«Ces épisodes démontrent la valeur ajoutée de l’intégration de plusieurs produits et métiers différents. Nous travaillons à présent à un scénario intégrant la problématique du parking et des commerces locaux, créant une nouvelle dynamique entre les citoyens, les commerçants et la commune.» D’autres scénarios sont en préparation, qui abordent diverses thématiques de participation citoyenne: commerce, mobilité, développement urbain, énergie… Pour l’instant, Jules Lesmart n’est actif qu’en Wallonie et à Bruxelles, mais des discussions sont en cours pour un élargissement à la Flandre.