Une maison des jeunes pour les aînés

Sprimont

Une maison des jeunes pour les aînés

Au cœur du village de Louveigné, l’Arbre à Papy’on s’apprête à accueillir un espace de rencontre et de services destiné aux aînés. La création de ce centre communautaire s’inscrit dans la politique d’accompagnement des seniors développée par le CPAS et la commune de Sprimont. Objectifs: redynamiser le centre du village, développer des liens sociaux et des réseaux d’entraide.

«La commune de Sprimont compte 14.500 habitants répartis dans près de 30 villages ou hameaux sur un territoire étendu», souligne Manu Radoux, président du CPAS et échevin des Affaires sociales. «Voici quatre ans, nous avons réuni les acteurs de terrain pour réfléchir à la problématique du maintien à domicile des seniors: d’une part, la Commission consultative des aînés, qui rassemble les amicales de pensionnés, des aînés, des conseillers communaux et du CPAS; d’autre part, la Coordination maintien à domicile, composée de professionnels tels que médecins, kinés, infirmiers, services de soins à domicile, maisons de repos.»

Source d’émulation

Plusieurs initiatives sont nées de cette concertation: la création d’un salon du maintien à domicile, avec des conférences et ateliers sur des thèmes comme la prévention des chutes. En parallèle, une pièce de théâtre a été mise sur pied par des aînés avec un comédien engagé par la commune, suivie d’un débat avec des professionnels du secteur.

Nous voulons développer les solidarités locales entre habitants des villages, mais aussi entre générationsn
Manu Radoux, président du CPAS et échevin des Affaires sociales de Louveigné

Dans la foulée naissait l’Arbre à Papy’on, un espace de rencontre réunissant les aînés de l’entité, animé par un travailleur social du CPAS aidé de bénévoles. «Comme dans les maisons des jeunes, l’objectif était d’atteindre, entre autres, les personnes les plus isolées et en difficulté. Et ça fonctionne! Quinze à vingt personnes s’y retrouvent chaque semaine durant un après-midi pour faire des crêpes, de la peinture, bricoler, papoter ou réfléchir à des projets.»

Lieu de convergence

La commune organise par ailleurs diverses activités – ateliers créatifs, cours de gymnastique douce, marches accompagnées, séances de cinéma – disséminées dans l’entité. Aussi, quand le supermarché situé au centre de Louveigné a déménagé, le CPAS a décidé d’acheter le bâtiment. «Pour maintenir de l’activité au sein du village, nous avons conçu ce projet de centre communautaire rassemblant et développant des activités pour les aînés.»

Dynamique d’ouverture

Le bâtiment, qui sera inauguré le 4 mai, hébergera non seulement l’Arbre à Papy’on, mais aussi les activités orchestrées par la commune, une boutique de seconde main, les clubs existants (bridge, damier, jeux de société, etc.) et les services à destination des seniors, tels que Sprimont Services, qui propose un taxi social, de petits travaux à domicile ou encore l’entretien de jardins.

«L’organisation de cours d’utilisation de tablettes ou d’activités avec l’école voisine, parmi lesquelles une école des devoirs, est prévue. Nous voulons créer un lieu de vie ouvert qui s’inscrit dans la vie communautaire et développer les solidarités locales entre habitants des villages, mais aussi entre générations.»

Découvrez les laureats