Bonheiden

Quand les enfants motivent leurs parents à laisser leur voiture au garage

Bonheiden a lancé une campagne de sensibilisation innovante pour motiver ses jeunes à se rendre à l’école à vélo ou à pied. En contrepartie, les élèves gagnent des «ducats» pour participer gratuitement à la fête annuelle de leur village. Et l’action est un succès: en un an, le compteur affiche déjà plus de 146.000 km parcourus!

Les campagnes destinées à inciter les enfants à se rendre à vélo ou à pied à l’école s’adressent en fait souvent aux parents. Avec sa campagne, Bonheiden s’y prend autrement. «Nous voulions avant tout sensibiliser les enfants», explique le bourgmestre, Guido Vaganée.

Les élèves qui participent à cette action durable et respectueuse de l’environnement reçoivent une puce qu’ils fixent à leur cartable ou à la roue avant de leurs vélos. Celle-ci communique avec un «récepteur» qui «lit» la puce dès qu’un élève entre dans l’enceinte de l’école. Très simple donc!

Avant le début de la campagne, seulement 12% des enfants se rendaient à l’école à vélo ou à pied. Aujourd’hui, ils sont plus de 60%
Guido Vaganée, bourgmestre de Bonheiden

Les données de chaque enfant sont quotidiennement collectées: nombre de trajets en vélo, kilomètres parcourus, économies de carburant, émissions de CO2 économisées, calories brûlées…

Plus de points quand il pleut

«Chaque fois qu’un élève se rend à l’école à vélo ou à pied, il gagne des points», poursuit Guido Vaganée. «Un algorithme calcule le nombre de points par trajet à vélo ou à pied. Il tient notamment compte de la distance par rapport à l’école, des conditions météorologiques et de la saison.»

Les points que récoltent les élèves sont convertibles en «ducats» avec lesquels ils peuvent payer les attractions à l’une des cinq fêtes populaires «ducasses» annuelles de leur village. Un ducat vaut un euro. Les exploitants des attractions paient la moitié de chaque ducat, la commune finance l’autre moitié.

Grand succès

Le projet rencontre un vif succès: 500 des 800 élèves qui fréquentent les écoles maternelles et primaires participent au projet. «Avant le début de la campagne, environ 12% des enfants se rendaient à vélo ou à pied à l’école. Aujourd’hui, ils sont 60%», se réjouit Guido Vaganée. «Ensemble, ils ont parcouru quelque 146.000 km à pied ou à vélo l’an dernier. Cela a permis d’éviter l’émission de près de 30 tonnes de CO2

Le bourgmestre remarque au passage que la campagne a fait coup double. «Les enfants se motivent mutuellement à prendre le vélo ou à marcher. En outre, ils encouragent leurs parents à laisser leur voiture au garage. C’est donc via les enfants que nous impliquons ces derniers dans cette aventure durable.»

Cryptomonnaie

Bonheiden a l’intention d’étendre la campagne au cours des mois et années à venir. «Nous étudions les possibilités d’utiliser les ducats comme moyen de paiement à la piscine, à la patinoire, au cinéma. Nous pourrions nous intéresser aux déplacements domicile-lieu de travail, p. ex. en incitant les professeurs à prendre plus souvent le vélo. Et si nous parvenons à transformer les ducats en une cryptomonnaie basée sur la technologie blockchain, nous surferons totalement sur la vague numérique.»

Découvrez les laureats