Scénarii de simulation clinique pour améliorer la formation paramédicale

HELMo

Scénarii de simulation clinique pour améliorer la formation paramédicale

En matière de soins de santé, le droit à l'erreur n'existe pas. La simulation est donc cruciale dans l'apprentissage. HELMo (Haute École Libre mosane – catégorie paramédicale) a développé «SimuCarePro», un projet de recherche européen qui crée des scénarios de simulation clinique à destination des étudiants et professionnels.

«SimuCarePro veut optimaliser la qualité des soins donnés par les étudiants et le corps médical sur le terrain», explique Laurence Peeters, coordinatrice du projet. «Nous les améliorons par différentes techniques d’apprentissage avec, comme finalité, la sécurité des patients hospitalisés.»

Pour ce faire, HELMo dispose de 2 mannequins haute-fidélité (SIMBABY et SIM MON – mannequin obstétricien), informatisé pour aller une étape plus loin dans la réflexion et la simulation pratique. Depuis une régie, les enseignants modifient ses paramètres hémodynamiques, ses contractions et provoquent même des hémorragies. En fonction des objectifs pédagogiques à suivre, un scénario est planifié.

Les étudiants sont très reconnaissants de cette formation de simulation clinique
Laurence Peeters, coordinatrice du projet et enseignante en soins pédiatriques chez HELMo

«Les scénarios validés par le monde professionnel et les enseignants de la Haute École permettent une collaboration étroite entre les professionnels et les étudiants, avec une dimension humaine qui est très importante.»

Problématiques concrètes

Les étudiants ont travaillé sur l’approche scientifique, aussi appelée Evidence Based Nursing and Medical. «Cela représentait un gros travail de recherche. Les professionnels sont venus avec des problématiques concrètes, rencontrées dans le cadre de leur travail. Par exemple, la gestion d’un arrêt cardio-respiratoire chez un enfant intoxiqué à la méthadone. Depuis la conception du scénario jusqu’aux grilles d’évaluation, les étudiants ont retravaillé ce cas en simulation.»

Des étudiants qui, une fois plongés en milieu professionnel, se montrent très reconnaissants de cette formation en amont. «Une étudiante fraîchement diplômée a été confrontée à une réanimation. Grâce à la simulation, elle a pu pratiquer les gestes adéquats. Son retour, très positif, est porteur.» Des professionnels souhaitent également se former à la simulation. L’Université de Liège notamment manifeste un intérêt pour SimuCarePro.

En collaboration avec des partenaires experts

Promotrice de SimuCarePro, HELMo s’est associée à 4 partenaires issus de pays de l’Union européenne. «Nous avons cherché des partenaires dotés d’une expertise dans la simulation que nous n’avons pas. L’école supérieure de soins infirmiers de Coimbra, au Portugal, a un centre de recherche en simulation depuis 15 ans. Ils nous ont apporté leur savoir. Le centre ILUMENS également, rattaché à l’Université de Paris, a fourni son expertise pour la création de grilles d’évaluation. C’est un véritable échange entre les partenaires, les autres étant l’Université de médecine et pharmacie de Cluj-Napoca en Roumanie et l’Institut supérieur de soins infirmiers (HEG) de Bruxelles. Le volet financier et administratif est coordonné par l’ASBL Inforef de Liège qui a développé une plateforme accessible à tout professionnel.»

SimuCarePro se veut aussi un guide méthodologique à destination de toutes les institutions qui souhaitent développer la simulation. Les productions intellectuelles issues du projet seront proposées en accès libre, en anglais et dans la langue de chaque partenaire. Initié en novembre 2015, le projet se clôturera en mai 2018 par un colloque international.