Une app pour aider les parents de bébés prématurés

Haute École Odisee

Une app pour aider les parents de bébés prématurés

Les formations Obstétrique et ICT de la haute école flamande Odisee développent une application destinée à accroître l’implication des parents de prématuré dans les soins de leur bébé. NeoParent soutient et accompagne les parents mais les encourage aussi à contribuer personnellement au processus de soins.

La naissance d’un bébé prématuré et la séparation en soins intensifs pendant la période prénatale placent les parents dans une situation de stress émotionnel intense. L’app NeoParent entend les aider pendant ce moment psychologiquement difficile.

Dans un premier temps, l’application leur offrira des informations pratiques générales. «Mais nous voulons aussi personnaliser l’application», explique le chef du projet Inge Tency (Haute-école Odisee). «Pas question que les parents doivent chercher trop longtemps des informations médicales importantes sur leur bébé. Si celles-ci seront d’abord fournies par les prestataires de soins; à terme, le dossier médical du bébé prématuré sera accessible 24h/24 via l’app.»

L’app NeoParent permet aux parents de prématuré de s’impliquer davantage dans les soins de leur bébé
Inge Tency, chef de projet NeoParent

Webcam en néonatalogie

L’une des pistes de réflexion porte sur la possibilité d’installer une webcam sur la couveuse, afin que les parents puissent en permanence voir leur bébé, où qu’ils soient. Une autre idée consiste à mettre à leur disposition des vidéos où d’autres parents prodiguent des soins au prématuré. Ce partage d’expérience pourra les aider à mieux appréhender ce dont leur bébé à besoin. «Via NeoParent, les parents pourront aussi tenir un journal, télécharger des photos, noter le poids et d’autres paramètres importants de l’évolution de leur bébé. L’application sera ainsi agrémentée d’une petite touche personnelle», poursuit Inge Tency.

Contribution des parents et prestataires de soins

Selon Inge Tency, toutes ces initiatives visent à une plus forte implication des parents dans les soins de leur bébé. «L’application est développée en collaboration des parents, des prestataires de soins et des chercheurs.»

Les fonctionnalités précises seront fixées dans les mois à venir en concertation avec les parents et prestataires de soins des hôpitaux impliqués: l’UZ Gent, l’UZ Brussel, l’AZ Sint-Blasius et le ZOL Genk. L’Association flamande des parents d’enfants en couveuse et l’UGent sont également partenaires du projet. «Nous créons ainsi une approche pratique et un secteur de développement étendu. Et espérons pouvoir présenter une application prête à l’emploi début 2019», conclut Inge Tency.

La LUCA School of Arts sera sollicitée pour le design graphique de l’interface. Les départements informatiques des hôpitaux concernés examineront les possibilités d’optimiser la sécurité et le respect de la vie privée.

 

Découvrez les laureats