Re-source Center, première maison d’accompagnement global à Bruxelles pour mieux vivre le cancer

Chirec

Re-source Center, première maison d’accompagnement global à Bruxelles pour mieux vivre le cancer

Accompagner les patients atteints de cancer au-delà des traitements s'avère crucial pour leur qualité de vie. La maison Re-source, soutenue par le Chirec Cancer Institute (CCI), à Bruxelles, leur apporte un soutien émotionnel, physique et social.

«De nombreuses études scientifiques le montrent : agir sur l’alimentation, le stress et l’activité physique améliore significativement la tolérance aux traitements, les chances de guérison et de réinsertion dans la vie active des patients atteints du cancer», assure le Professeur Thierry Velu, président de Re-source et directeur du CCI. Un bon accompagnement global en complément des soins hospitaliers est primordial à toutes les étapes du traitement et même après ceux-ci. Les patients se sentent acteur dans leur trajet de soin, y adhèrent plus volontiers et adoptent plus facilement un mode de vie adéquat.

«Le plan cancer Onkelinx a apporté beaucoup en matière de soutien aux malades pendant les traitements lourds, mais après, le patient a le sentiment d’être abandonné», déplore l’oncologue. Car le cancer creuse parfois un fossé entre la personne et son entourage personnel et professionnel, lequel peine parfois à comprendre que la fatigue persiste longtemps après que la maladie a été déclarée guérie.

Notre espace ressemble à une maison, chaleureuse et accueillante
Thierry Velu, président de Re-source

L’asbl Re-source propose donc une prise en charge globale à toute personne touchée par le cancer quel que soit l’hôpital où il est soigné, avec des ateliers d’activités physiques (yoga, marche nordique, Qi Gong, etc.), d’autres consacrés à la nutrition, au bien-être (méditation de pleine conscience, maquillage, etc.) et de nombreux espaces de parole, où malades et anciens malades se rencontrent et échangent entre eux, et avec des soignants et des accompagnants. Depuis sa création en octobre 2016, l’association, animée par des bénévoles, a organisé plus de 250 ateliers. Leur prix raisonnable (5 euros l’atelier) contribue au financement de l’asbl, dont le budget annuel de base s’élève à 50.000 euros. A l’avenir, vu le grand succès rencontré par nos activités, nos besoins financiers devront croître en fonction de la demande.

«Nous tenions à proposer ces ateliers dans un cadre non-hospitalier», précise le médecin. «Notre espace ressemble à une maison, chaleureuse et accueillante. Nous veillerons à préserver cet esprit dans le futur local de 200 m² qui ouvrira en 2019, à côté du site Chirec Delta.» Le Professeur Velu souligne l’importance d’une approche intégrative des soins: «Nous accueillons les thérapies de médecine «complémentaire», parfois appelée «parallèle», en sélectionnant celles qui ont fait leurs preuves, à l’instar des grands centres internationaux de pointe. On évite ainsi que les patients perdent du temps, de l’argent, de l’énergie et des chances de guérison en recourant à des disciplines non validées.»

«Les avancées technologiques – machines, médicaments – sont extraordinaires, mais avec la crise, la dimension humaine a tendance à s’affaiblir. Dans les années 1980, on mesurait les progrès de la lutte contre le cancer en termes d’allongement de la durée de vie. Depuis les années 2000, les paramètres de qualité de vie sont devenus au moins aussi importants.»

Découvrez les laureats