Autour de la table des négociations, nous accueillons désormais les échevins des Finances, du Développement durable, de la Mobilité et du Tourisme

Stefaan Note
commercial director Public & Sports Philips Lighting

Source de lumière, mine de données

Adopter l’éclairage LED permet de réduire drastiquement sa consommation d'énergie. En couplant cette nouvelle technologie à un pilotage intelligent, les gains sont encore plus intéressants. Tout profit pour le secteur public.

Philips Lighting observe un intérêt croissant pour l’éclairage intelligent, notamment dans le secteur public. Dans le contexte actuel d’augmentation des prix de l’énergie, le passage à l’éclairage LED est une première étape qui permet de réaliser rapidement des économies de l’ordre de 40% sur sa facture. On atteint même les 70% si l’éclairage est également associé à un pilotage intelligent.

«Dans un modèle flexible, les villes règlent elles-mêmes l’éclairage public selon leurs besoins et les circonstances », analyse Stefaan Note, commercial director Public & Sports Philips Lighting. «Elles peuvent ainsi réduire son intensité la nuit; mais en cas d’accident l’augmenter immédiatement sur demande de la police ou des pompiers. Elles peuvent aussi éclairer temporairement certains bâtiments ou lieux publics le temps de festivités. Les services communaux gardent ainsi toujours la main sur l’interrupteur.»

Des capteurs dans toute la ville

Le LED offre encore bien d’autres possibilités. En équipant les armatures des pylônes d’éclairage de capteurs qui mesurent, suivent et analysent notamment les déplacements, la lumière, la qualité de l’air et le niveau sonore, on peut les transformer en autant de maillons d’un réseau intelligent. Celui-ci engendre des Big Data, une mine d’informations disponibles au niveau local et utiles pour améliorer les infrastructures et le bien-être des citoyens.

Ainsi, pendant un festival, ces capteurs mesureront le niveau sonore et cartographier les mouvements du public. Des apps intelligentes pourront ensuite exploiter ces informations pour guider les spectateurs vers une place de parking. Les organisateurs et les services communaux connaîtront immédiatement les lieux où le niveau de décibels dépasse les limites. Et la police pourra intervenir immédiatement en cas d’incident.

Le projet LunaVision à Malines illustre parfaitement cette tendance. Des ampoules LED ont été installées dans le centre-ville pour des raisons économiques. Aujourd’hui, les négociations sur l’installation d’arma- tures intelligentes sont déjà très avancées. Celles-ci pourront bientôt limiter l’éclairage nocturne des rues au passage de voitures et de piétons.

Stefaan Note remarque aussi qu’à côté des LED, les administrations communales demandent de plus en plus de solutions d’éclairage intelligentes. «Auparavant, nous négociions avec l’échevin des Finances sur la facture énergétique. Aujourd’hui, nous accueillons également les échevins du Développement durable, de la Mobilité et du Tourisme autour de la table.»

Plus un produit mais un service!

Stefaan Note observe une demande croissante de l’éclairage en tant que service. «Les administrations ne veulent plus devenir propriétaires de leur installation d’éclairage, mais bien payer pour leur consommation de lumière. Nous en assurons la maintenance et la réparation. Un tel système leur fait économiser de lourds investissements et les décharge de toute une série de tâches pour lesquelles elles ne sont pas toujours qualifiées. Ce principe s’inscrit parfaitement dans l’économie circulaire. Notre modèle d’éclairage circulaire prévoit ainsi la possibilité de recycler ou de réutiliser l’équipement d’éclairage à la fin du contrat.»

Financement intelligent pour éclairage intelligent

Le leasing constitue une piste intéressante de financement des infrastructures. Pionnier sur ce marché, Belfius Lease propose des solutions sur mesure dans différents domaines: éclairage public, parkings, informatique et communication, etc. Plus d’infos? Contactez leaseadm@belfius.be.