Un projet d’économie circulaire autour des matériaux de construction

L’entreprise genkoise Orbix a développé Carbstone en partenariat avec l’institut de recherche flamand VITO. Ce processus permet de fabriquer des matériaux de construction à partir de CO2 et du matériel fin libéré par le traitement du mâchefer provenant de la production d’acier.

Jusqu’il y a peu, cette fraction finissait en décharge. Grâce à un processus de carbonatation, le résidu devient très solide grâce à l’ajout de dioxyde de carbone (CO2) et peut adopter toute sorte de formes, tels des klinkers, des briques et des carrelages.

Pendant la production, le CO2 est extrait de l’air et stocké dans les matériaux de construction.

Carbstone évite l’utilisation de ciment. Or, la production de ciment provoque près de 5% des émissions mondiales de gaz à effet de serre.

Ce projet s’inscrit également dans la mouvance de l’économie circulaire, où les matières premières et les déchets sont utilisés et réutilisés intelligemment. Le nom Orbix vient d’ailleurs du latin “orbis”, qui signifie “cercle”.