Une aide transparente et compréhensible

Le revenu d’intégration et les allocations s’avèrent souvent insuffisants. C’est pourquoi de nombreux centres publics d’action sociale accordent une assistance complémentaire, financée sur fonds propres, aux personnes à revenus limités.

Au CPAS de Gand, ce système était toutefois sous pression. Pour les collaborateurs du service social, il était urgent de remettre à niveau cette assistance supplémentaire. La volonté de simplification administrative était une autre raison de passer au crible la réglementation. Le nouveau système vise à attribuer un revenu qui permette de vivre dignement sans ignorer le champ de tension avec les revenus minimums.

Cet outil, qui remplace les procédures et mesures actuelles, individualise en effet le système d’attribution et de calcul de cette aide. Avec des critères objectifs et sur la base de la situation de vie des personnes, il détermine l’aide supplémentaire qui peut être accordée par le CPAS. Le projet a pour objectif d’améliorer la qualité de vie des Gantois, d’inspirer d’autres administrations locales et d’accélérer la simplification administrative.